Planète

De la fleur au fruit : exemple de la courgette

Dossier - Halloween, citrouilles et cucurbitacées
DossierClassé sous :botanique , Halloween , citrouille

-

C'est bientôt la soirée d'Halloween, allumez vos citrouilles, et lisez ce dossier afin d'en savoir plus sur les potirons, citrouilles, et cucurbitacées.

  
DossiersHalloween, citrouilles et cucurbitacées
 

Le fruit de la courgette (Cucurbita pepo) comme celui de toutes les Cucurbitacées est un fruit charnu (baie) dérivé d'un ovaire infère.

Fleurs de courgette épanouies © B.Media

L'espèce originaire d'Amérique présente de nombreuses variétés d'aspects très différents cultivées surtout au Sud de la France, en Italie, Espagne et au Maghreb.

Fleurs de courgette fanées. On observe la jeune courgette sous la fleur © B.Media
Jeunes fruits de courgette. Sur la coupe longitudinale, le jeune fruit apparaît se développer sous la fleur. Il est formé à partir d'un ovaire infère. © B.Media

Qu'est ce qu'un ovaire infère ?

Schémas montrant la structure d'une fleur à ovaire supère (à gauche) et d'une fleur à ovaire infère (à droite). © B.Media

Dans ce deuxième cas, l'ovaire se trouve sous le niveau d'insertion des pièces florales. De plus sa paroi est soudée au réceptacle de la fleur.

Lorsque l'ovaire est infère, comme c'est le cas chez les Cucurbitacées, le fruit se développe, à partir de l'ovaire, sous les pièces florales.

Fruit consommable de courgette. Le pédoncule du fruit est à gauche et la trace de l'insertion des pièces florales, disparues à ce stade, est à l'extrémité opposée, à droite © B.Media
Le même fruit en coupe longitudinale. Le fruit est plein et les graines jeunes sont encore peu développées. La courgette est consommée à ce stade avant sa maturité. © B.Media

Comme ce fruit est dérivé d'un ovaire infère, ses différentes parties ont des origines différentes. Toute la partie interne dérive de la transformation de l'ovaire (fruit au sens strict) alors que la partie externe (l'écorce) a pour origine le développement de l'écorce du réceptacle floral.

Coupe longitudinale pratiquée à la base d'un fruit de courgette et colorée par la phloroglucine. © B.Media

Ce colorant spécifique de la lignine permet de mettre en évidence les tissus conducteurs. On distingue très nettement les tissus conducteurs internes qui irriguent les structures de l'ovaire et les tissus conducteurs externes qui irriguent l'écorce du fruit.