Planète

Les algues comestibles

Dossier - Les algues, végétaux aquatiques
DossierClassé sous :botanique , algue , spiruline

-

Les algues sont des végétaux aquatiques, qui ne sont pas encore capables de se libérer de l'eau pour vivre, mais déjà doués de la capacité de photosynthèse.

  
DossiersLes algues, végétaux aquatiques
 

Certaines algues sont comestibles et consommées depuis très longtemps, traditionnellement en Chine et au Japon principalement. En Europe pourtant, leur usage reste limité. Et c'est bien dommage, car elles regorgent de vertus nutritives. Petit tour d'horizon. 

Himanthalia elongata, une algue comestible. © Ifremer - Tous droits de reproduction interdits

Algues comestibles : les apports alimentaires

Les algues sont riches en minéraux, en fibres et en oligoéléments. Elles offrent un bon stockage du calcium et du fer. Une portion de 8 g de kombu séché apporte par exemple plus de calcium qu'une tasse de lait. Et une simple portion de dulse contient plus de fer qu'un steak de 100 g.

Les algues, pauvres en graisses, sont une bonne source d'acides aminés essentiels (elles sont comparables aux légumineuses sur ce point). Elles contiennent aussi des vitamines : A, C, et E. À noter : elles sont l'une des rares sources végétales de vitamine B12, d'où leur intérêt dans le cadre d'un régime végétarien

Manger des algues : quels dangers ?

Attention cependant, certaines variétés d'algues sont très iodées, trop pour certaines personnes. Autre écueil : les algues vertes peuvent accumuler des métaux lourds comme l'arsenic. Mais en règle générale, elles sont sans danger pour la santé et peuvent avoir leur place dans un régime alimentaire équilibré. On peut en trouver dans les magasins bio.

Exemples d'algues comestibles

  • Porphyra mubilicalis ou P. yezoensis : « laver » anglais ou « nori » du Japon.
  • Undaria pinnatifida ou wakamé au Japon, aussi cultivée en Bretagne.
De gauche à droite : Porphyra et Undaria Wakame. © DR