Planète

Rotifère

DéfinitionClassé sous :zoologie , animal aquatique , zooplancton
Chez les rotifères, les sexes sont séparés et la fécondation est interne. © Frank Fox, www.mikro-foto.de, Wikimedia Commons, cc by sa 3.0

Les rotifères sont en majorité des animaux aquatiques qui mesurent moins de 2 mm de long. Ils sont dits triblastiques et bilatéraliens, car ils disposent au niveau embryonnaire de trois feuillets (endoderme, mésoderme et ectoderme), et que leur corps possède une symétrie bilatérale.

La grande majorité des espèces de cet embranchement vivent en eau douce, où elles composent une part importante du zooplancton, et servent donc de nourriture pour de nombreux autres organismes. Cependant, certaines espèces sont des parasites de crustacés, de mollusques ou d'annélides, tandis que d'autres peuvent vivre dans des mousses ou des lichens, voire sur la terre ferme, où elles participent alors à la décomposition des sols.

Morphologie des rotifères

Les rotifères ont un corps cylindrique, sphérique ou en forme de trompette. La région antérieure porte une couronne de cils, dont les mouvements permettent à l'animal de se mouvoir ou d'attraper des proies (êtres unicellulaires ou autres rotifères, par exemple). La région postérieure est quant à elle dotée d'un pied qui renferme souvent une glande adhésive. Elle permet à l'animal de se fixer sur un substrat. Notons que ce pied est réduit chez les espèces exclusivement pélagiques.

Près de 1.800 espèces réparties en trois classes sont actuellement recensées. Le plus vieux rotifère trouvé à ce jour a vécu durant l'Éocène moyen, voilà 45 millions d'années.