Planète

Loutre géante

DéfinitionClassé sous :zoologie , Mustélidé , carnivore
Photo d'une loutre géante. © Eric Gaba, CCA-SA3.0 Unported license

Loutre géante (Gmelin 1788) - Pteronura brasiliensis

  • Ordre : Carnivora
  • Sous-ordre : Caniformia
  • Famille : Mustelidae
  • Sous-famille : Lutrinae
  • Genre : Pteronura
  • Taille : 1,50 à 2,40 m (hauteur au garrot 0,30 m - longueur de la queue 0,40 à 0,60 m)
  • Poids : 25 à 40 kg
  • Longévité : 10 à 12 ans

Statut de conservation UICN : EN en danger

Description de la loutre géante

La loutre géante est le plus grand des membres de la famille des mustélidés. Elle arbore un pelage très court dont le coloris varie de brun clair à marron foncé, voire rougeâtre. La densité du poil est telle que l'eau ne peut atteindre l'épiderme. Chaque individu possède une tache blanche ou de couleur crème unique sur le cou, qui est un peu la carte d'identité de l'animal. Cette marque permet de les reconnaître aisément, soit à l'œil, soit grâce aux techniques de photo-identification. Elle sert également à la reconnaissance des individus entre eux. Cette identification par présentation de la gorge est appelée « periscoping ». Les pattes, très courtes, sont munies de palmes interdigitales qui servent aux manœuvres et à la nage lente. En nage rapide, la loutre géante se propulse uniquement à l'aide de sa queue. La tête est ronde et le museau recouvert de fourrure, court. Le museau est équipé de vibrisses très sensibles qui servent à s'orienter et à repérer les proies. Comme la loutre de mer, les narines et les oreilles peuvent être occultées lors des plongées, et les narines, les yeux et les oreilles sont placés sur la partie supérieure de la tête.

Couple de loutres géantes. © Eric Gaba, CCA-SA 3.0 Unported license

Habitat de la loutre géante

La loutre géante dont la distribution géographique était plus vaste par le passé, ne survit plus que dans les bassins hydrographiques des fleuves Amazone, Orénoque et Paraña. On la trouve le long des rives des bras d'eau à courant lent.

Comportement de la loutre géante

La loutre géante est un animal diurne et bruyant qui possède une gamme étendue de vocalisations, telles que les aboiements, les feulements, les gémissements, les éternuements, les sifflements et les hurlements. C'est une excellente nageuse qui vit en groupes familiaux de dix à vingt individus : le mâle et la femelle qui restent unis pour la vie, ainsi que la progéniture sur trois générations. Elle chasse dans les eaux calmes. Elle se bâtit un abri dans la végétation ou dans un creux de rochers le long de la berge. C'est un animal grégaire et territorial qui marque son espace vital à l'aide de ses épreintes (déjections). La loutre géante se montre plutôt curieuse lorsqu'elle est en groupe et ne craint aucun adversaire hormis l'Homme. Mais isolée, elle peut être la proie d'un jaguar, d'un caïman ou d'un anaconda. Le mustélidé est particulièrement vulnérable lorsqu'il atteint l'âge de former son propre clan car au terme de la troisième année de vie familiale, il est expulsé du groupe et doit partir seul à la recherche d'un ou d'une partenaire.

Loutre géante. © Thomas, CCA 2.0 Generic license

Reproduction de la loutre géante

Les détails du processus de reproduction ne sont pas bien connus. Ils n'ont été observés que sur des spécimens en captivité. La période de mise bas in natura semble correspondre à la saison sèche. L'accouplement se déroule dans l'eau et la femelle donne naissance à entre un et cinq petits au terme d'une gestation variant de 65 à 70 jours. Les jeunes naissent aveugles et dépourvus de poils. Ils ouvrent les yeux au bout de quatre semaines et commencent à se déplacer à la cinquième. Ils sont capables de nager entre le troisième et le quatrième mois. Ils sont sevrés à neuf mois et commencent à chasser aussitôt après. La maturité sexuelle est atteinte vers 2 ans.

Régime alimentaire de la loutre géante

La loutre géante s'alimente essentiellement de poissons mais ne dédaigne pas les crustacés, les gastéropodes et les mollusques, ni les oiseaux aquatiques.

Menaces sur la loutre géante

La loutre géante a failli disparaître à cause de la chasse intensive dont elle a été l'objet pour sa fourrure. Certaines populations ont totalement disparu de leur territoire originel. Sa survie est fortement compromise du fait de la déforestation et de la fragmentation de son espace de vie, et également à cause de la pollution au mercure générée par les chercheurs d'or clandestins ainsi que l'étouffement des écosystèmes fluviaux provoqués par le rejet des boues. La loutre géante a disparu d'Argentine, d'Uruguay et du Paraguay. On la trouve encore sur les plateaux guyanais, dans le Pantanal et en Amazonie brésilienne, ainsi que dans quelques secteurs protégés du Pérou et de Bolivie.