Planète

Jabiru d'Afrique

DéfinitionClassé sous :zoologie , oiseau , échassier
Portrait de jabiru d'Afrique reconnaissable à son bec rouge barré de noir, et de la caroncule jaune en forme de selle sur la mandibule supérieure. Les caroncules jaunes sous la mandibule inférieure le désignent comme étant un mâle. © LadyoflHats, domaine public

Jabiru d’Afrique (Shaw 1800) - Ephippiorhynchus senegalensis

  • Ordre : Ciconiiformes
  • Famille : Ciconiidae
  • Genre : Ephippiorhynchus
  • Taille : 1,45 à 1,50 m (envergure 2,50 à 2,70 m)
  • Poids : 5 à 7 kg selon le sexe
  • Longévité : 30 à 35 ans

Statut de conservation UICN : LC Préoccupation mineure

Description du jabiru d’Afrique

Le jabiru qui est une des plus grandes espèces de cigognes avec le marabout, possède des pattes, un bec et un cou plus longs que ceux de ses cousines. Son plumage est bicolore. La tête, le cou, le dos et les ailes, à l'exception des rémiges sont noirs. Le reste du corps est blanc. Le haut des jambes est noir et le reste, à partir des genoux, rouge orangé. Mais c'est le bec qui est remarquable. Il est rougeâtre également jusqu'à la moitié de sa longueur à partir de la pointe, puis barré d'une bande noire sur un quart de la taille, tandis que la partie arrière qui se prolonge jusqu'aux yeux, est d'un rouge soutenu. Une large caroncule aplatie de teinte jaune vif et en forme de selle, recouvre la base de la mandibule supérieure. Chez le mâle, deux caroncules plus petites ornent la base de la mandibule inférieure. C'est le seul dimorphisme sexuel avec la couleur des yeux, permettant de différencier le mâle de la femelle.

Jabiru d'Afrique. © Derek Ramsey, GNU FDL Version 1.2

Habitat du jabiru d’Afrique

On trouve l'oiseau dans presque toutes les zones humides et marécageuses du continent africain, à l'exception de l'Afrique du Nord. 

Jabirus d'Afrique dans le delta de l'Okavango. © PanBK, GNU FDL Version 1.2

Comportement du jabiru d’Afrique

Le jabiru d'Afrique est un oiseau sédentaire dont le territoire est très vaste. Il vit généralement en solitaire ou en couple, mais a déjà été observé en groupes d'une douzaine d'individus. Son vol est lent et puissant. L'échassier arrive à planer très haut en utilisant les courants ascensionnels. En vol, sa tête et son cou pendent en dessous de la partie ventrale, lui conférant un aspect assez inhabituel, ce qui permet de le reconnaître aisément. Il est généralement silencieux, mais il lui arrive de claquer du bec comme les autres cigognes.

Jabiru d'Afrique écartant les ailes. © Alois Staudacher, GNU FDL Version 1.2

Reproduction du jabiru d’Afrique

Le couple nidifie à l'écart des autres jabirus d'Afrique. Le nid est généralement placé à la cime d'un arbre isolé, voire sur un surplomb de falaise, et forme une large plateforme dans laquelle la femelle pond deux à trois œufs, qui sont couvés alternativement par les deux oiseaux durant un peu plus de 4 semaines. Les poussins sont nourris par les deux parents qui quittent le nid vers 3 mois. La mortalité des jeunes est relativement élevée, et il est fréquent qu'un seul poussin survive malgré les soins apportés à leur éducation. Les oiseaux atteignent leur maturité sexuelle vers 3 ans.

Régime alimentaire du jabiru d’Afrique

Le jabiru d'Afrique se nourrit essentiellement de poissons, de crustacés et d'amphibiens en chassant à l'affût dans les eaux peu profondes. Mais il mange également des insectes, des reptiles, des petits mammifères et des poussins.

Jabiru d'Afrique femelle (absence des caroncules jaunes sous la mandibule inférieure). © PanBK, GNU FDL Version 1.2

Menaces sur le jabiru d’Afrique

Malgré les atteintes aux milieux que le jabiru d'Afrique occupe : assèchement des zones humides, usage intensif des pesticides et pollution des cours d'eau, les populations restent relativement stables et leur situation n'est pas jugée préoccupante.

Ci-dessous, quelques parcs et réserves où l'on peut observer le jabiru d'Afrique dans son milieu naturel.

Zambie

Namibie

Afrique du Sud

Kenya

Burundi

Sénégal

Botswana

Cela vous intéressera aussi