Une éruption à Hawaï en 2010 (éruption effusive). © USGS

Planète

Éruption effusive

DéfinitionClassé sous :structure de la Terre , volcanisme , magma

Par la rédaction de Futura

 

Une éruption effusive (ou lavique), aussi appelée « éruptions de type hawaïen » se caractérise par l'émission d'une lave particulièrement liquide (température de 1.200 °C) qui s'écoule en majeure partie à la surface du volcan en activité. Elle forme donc des coulées de lave dont la vitesse et la distance d'écoulement dépendent de la viscosité du magma, de la pente de l'édifice volcanique et du taux d'effusivité (donc de la quantité de roche en fusion émise par unité de temps).

En 2010, la première phase éruptive du volcan islandais Eyjafjöll a été effusive, puisque marquée par l’apparition d’une vingtaine de fontaines de lave. En revanche, la deuxième phase éruptive a été explosive. Le contact du magma avec de la glace a provoqué des explosions ayant projeté de la vapeur, divers gaz et des matériaux magmatiques jusqu’à plusieurs kilomètres d’altitude. © michi_s, Flickr, CC by-nc-nd 2.0

Des éruptions effusives sur des volcans rouges

Les éruptions effusives ont principalement lieu sur des volcans dits « rouges », comme ceux observés au niveau des points chauds, par exemple à Hawaï. La lave émise dans ces conditions est principalement de nature basaltique, mais elle peut aussi être andésitique ou dacitique. Elle est par ailleurs pauvre en silice, ce qui explique également sa faible viscosité.

Les éruptions effusives se distinguent des éruptions explosives, qui se caractérisent par l'émission de lave fragmentée dans l'atmosphère.

Une éruption effusive (ou lavique) est aussi appelée « éruptions de type hawaïen ». © Futura

Volcans d'Hawaï : des éruptions de type hawaïen

Les éruptions effusives sont aussi appelées « éruptions de type hawaïen » car elles ont été définies à partir du dynamisme éruptif que l'on peut voir à l'œuvre à Hawaï, notamment sur le Kilauea, mais aussi en Islande par exemple.

Les éruptions produisent très peu de cendres car on est en présence d'un dynamisme éruptif effusif et pas explosif. Par contre, elles prennent la forme de fontaines de lave qui peuvent parfois atteindre plusieurs centaines de mètres de hauteur. La lave s'écoule ensuite sur de grandes distances et elle peut s'étendre sur de vastes surfaces, contribuant à l'édification de larges volcans boucliers aux pentes douces.

Une éruption sur la Kilauea, à Hawaï. Pauvre en silice et très chaude, la lave est particulièrement fluide et peut couler pendant des kilomètres et recouvrir de grandes surfaces, contribuant ainsi à étendre l'île. © Euronews

Ces pentes peuvent se déchirer sur plusieurs kilomètres en donnant des éruptions fissurales avec les fontaines de lave qui créent de véritables rideaux de feu. En atteignant la mer à Hawaï, les coulées permettent d'observer une manifestation caractéristique du volcanisme sous-marin, les laves en coussins, encore appelées en anglais pillows lavas.

Un lac de lave sur la Kilauea et des coulées qui rejoignent la mer sont bien visibles dans cette vidéo. © Euronews

Des lacs de lave

Les éruptions hawaïennes peuvent aussi conduire à la formation de lacs de lave. Il en existe d'ailleurs un qui est quasi permanent au sommet du Halemaumau, à Hawaï. Les laves qui alimentent ces éruptions sont associées à des points chauds et elles doivent donc prendre naissance en profondeur dans le noyau de la Terre.

Le fameux lac de lave « permanent » du Halemaumau, à Hawaï. © Euronews

Pour mieux comprendre le monde des volcans, sachez qu'il existe différents types de volcans et d'éruptions :

  • les éruptions effusives (ou laviques), aussi appelées « éruptions de type hawaïen », dont il est question ici ;

  • les éruptions explosives, classées en types :

    • les éruptions stromboliennes, aussi appelées « éruptions de type strombolien » ;
    • le éruptions vulcaniennes, aussi appelées « éruptions de type vulcanien » ;
    • les éruptions pliniennes, aussi appelées « éruptions de type plinien » ;
    • les éruptions péléennes, aussi appelées « éruptions de type péléen » ;
    • les éruptions surtseyennes, aussi appelées « éruptions de type surtseyen » : on parle d'éruption « phréatique » ou « phréatomagmatique ».

Il existe aussi :

  Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.