Planète

Ambre jaune

DéfinitionClassé sous :paléontologie , oléorésine fossile , fossilisation
 
Il existe une cinquantaine de résines fossiles différentes en Europe, dont certaines contiennent des inclusions (comme ce millepatte). Quelques-unes possèdent leur propre nom : ruménite, glésite, etc. © museumdetoulouse, Flickr, cc by nd 2.0

L'ambre jaune est une oléorésine fossile, car elle est issue de la fossilisation de résines végétales produites voici plusieurs millions d'années par des gymnospermes, un groupe auquel appartiennent les conifères.

Formation de l’ambre au cours du temps

D'une manière simplifiée, la résine se compose initialement d'isoprène, une molécule faite notamment de cinq atomes de carbone. Au cours des temps géologiques, les fractions conservées de cette résine vont rencontrer des conditions de température et de pression qui vont provoquer une polymérisation de l'isoprène. La résine devient ainsi de l'ambre jaune solide, avant d'éventuellement nous parvenir.

La résine peut avoir englué des organismes lorsqu'elle s'est écoulée hors de l'arbre (moustiques, araignées, mouches, etc.). Ils se retrouvent dans l'ambre une fois celui-ci formé : ce sont les inclusions.