Un capteur de pression fournit une indication sur une pression absolue, relative ou différentielle. © Chekunov Alexandr, Fotolia

Planète

Capteur de pression

DéfinitionClassé sous :météorologie , capteur de pression , pression absolue

Le capteur de pression constitue la base de la mesure de pression. Il est composé d'un corps d'épreuve, un élément mécanique — solide ou liquide — soumis à des variations sous l'effet de la pression.

Les capteurs piézoélectriques, par exemple, sont construits à partir de cristaux (quartz, etc.) qui se polarisent électriquement lorsqu'ils sont soumis à des contraintes mécaniques. Le principe d'un capteur capacitif repose, quant à lui, sur le fait qu'une différence de pression entraîne une variation d'épaisseur entre les couches conductrices d'un condensateur et, donc, une variation de la capacité de la cellule.

Il existe trois grands types de capteurs de pression : les capteurs de pression absolue, relative ou différentielle.

Le capteur de pression absolue

La mesure de pression absolue se fait par rapport à la pression du vide. Les capteurs de pression absolue donnent une valeur à partir d'une référence de vide scellé dans le capteur. Ils sont essentiellement utilisés en météorologie afin de déterminer la pression de l’air. Dans l'industrie agroalimentaire, ils servent à assurer un niveau de vide suffisant dans un emballage, indépendamment de la pression atmosphérique ambiante au moment de la fermeture de l'emballage.

La sonde de pression absolue comporte un seul raccord de pression qui permet à l'air que l'on souhaite évaluer de pénétrer le système.

Le capteur de pression relative

Pour la mesure de pression relative, c'est la pression atmosphérique ambiante qui constitue la référence. Les capteurs de pression relative peuvent afficher des pressions positives (ou surpressions) lorsque la pression mesurée est supérieure à la pression atmosphérique ou des pressions négatives (ou dépressions) dans le cas contraire. Pour contrôler la pression des pneus, par exemple, on utilise un capteur de pression relative.

La sonde de pression relative ne comporte, elle aussi, qu'un seul raccord de pression. La pression ambiante, quant à elle, pénètre par l'arrière de la membrane du capteur, par une fente ou par un tube.

Le capteur de pression différentielle

Comme son nom l'indique, le capteur de pression différentielle mesure une différence — positive ou négative — entre deux pressions, grâce à deux raccords de pression. Il est notamment utilisé en médecine afin de mesurer les échanges respiratoires et en génie climatique afin de contrôler les flux d’air.