L’opale désignée par les scientifiques par les lettres AG est la plus connue des opales. Elle est amorphe, la lettre A désignant justement ce caractère particulier pour un minéral. © Didier Descouens, Wikipédia, CC by-sa 4.0

Planète

Amorphe

DéfinitionClassé sous :géologie , amorphe , chimie

Étymologiquement, le mot « amorphe » signifie « sans forme ». C'est aussi le terme que les scientifiques ont choisi pour désigner une substance — minérale ou non — non cristallisée.

Un solide amorphe correspond donc à un solide ne possédant pas de structure atomique ordonnée, un peu comme celle des liquides. Du moins à moyenne et à grande échelle parce qu'il peut présenter une certaine périodicité à petite distance.

Chimie : des matériaux amorphes ou cristallins ?

Matériau amorphe ou matériau cristallin ? C'est l'une des premières questions que se posent les chimistes quand ils étudient un matériau solide. Le magma qui s'échappe d'un cratère de volcan sous forme de lave, par exemple, refroidit tellement vite que les atomes qui le composent se figent de manière désordonnée. Ils constituent alors un solide amorphe. Toutefois, lorsque du magma remonte lentement vers la surface de la terre, il se refroidit aussi lentement et ses atomes s'ordonnent pour former des minéraux, comme autant de solides cristallins.

La structure amorphe du verre de silicate de sodium (verre liquide). © École polytechnique fédérale de Lausanne

Les verres — minéraux ou métalliques — sont les plus connus des matériaux amorphes. Quant à l'opale, c'est un minéral amorphe. Pourtant, la majorité des minéraux présente une structure cristalline. Les polymères peuvent eux aussi adopter une structure amorphe, notamment les polymères thermoplastiques — comme le polystyrène, le PVC ou l'acrylique — ou thermodurcissables.

Le terme « amorphe » est également employé dans le langage courant. Il désigne alors une personne qui manque d'énergie et de caractère. Une personnalité apathique, sans aspérité. Bref, « sans forme » !