Le gaz de schiste — ou shale gas en anglais — est le plus connu des hydrocarbures non conventionnels. © Argus, Fotolia

Planète

Hydrocarbure non conventionnel

DéfinitionClassé sous :développement durable , géologie , carburant fossile

On regroupe sous le terme d'hydrocarbure non conventionnel, des hydrocarbures — des molécules organiques exclusivement composées de carbone et d'hydrogèneliquides ou gazeux tels que le gaz de schiste ou les schistes bitumineux. Comme les hydrocarbures conventionnels, ils résultent de l'accumulation et de la lente transformation, sous l'effet de l'enfouissement et de la température, de matières organiques.

Si l'on qualifie ces hydrocarbures de « non conventionnels », ce n'est pas parce qu'ils sont l'objet d'une exploitation récente ni du fait de leur composition. Les hydrocarbures non conventionnels désignent des carburants fossiles qui sont difficiles à exploiter par les méthodes d'extraction conventionnelles, c'est-à-dire souvent par l'exécution d'un simple forage. Leur extraction nécessite l'usage de techniques complémentaires comme la fracturation hydraulique. Des techniques généralement plus coûteuses que le simple forage.

Répartition mondiale des grands bassins de gaz de schiste. En rouge, les bassins évalués avec des ressources avérées et en jaune, les bassins évalués avec des ressources supposées. En France, les réserves potentielles s’élèveraient à quelque 3.900 milliards de m3. © US Energy Information Administration, Domaine public, septembre 2015

Les hydrocarbures non conventionnels difficilement accessibles

D'où viennent ces difficultés d'exploitation ? Du fait que les hydrocarbures en question restent en quelque sorte emprisonnés dans des roches peu perméables et poreuses. Parfois, ils se font même piéger dans la roche-mère. Ou leur viscosité est telle qu'elle rend une exploitation classique extrêmement difficile.

Il faut par exemple pratiquer une fracturation hydraulique dans des couches géologiques situées à plus de 2.000 m de profondeur pour extraire le gaz de schiste. Le terme d'hydrocarbure non conventionnel qualifie également le pétrole extrait par forage au sein des régions polaires ou en offshore profond. Tous deux nécessitent la construction de puits particuliers pour éviter les fuites.

L'exploitation des hydrocarbures non conventionnels présenterait plus de risques pour l'environnement que celle des pétroles et gaz conventionnels. L'injection de CO2 dans le sous-sol, notamment, est soupçonnée de polluer les eaux et l'air.