« L’Anthropocène marque une nouvelle période dans laquelle nos activités collectives dominent la machine planétaire », a déclaré Chris Rapley, spécialiste du climat à l'University College de Londres. © Lisa S., Shutterstock

Planète

Anthropocène

DéfinitionClassé sous :climatologie , Pollution , Réchauffement climatique

Le terme de chronologie géologique « Anthropocène » signifie littéralement « l'âge de l'Homme ». Il a été employé initialement par des chercheurs soviétiques au début des années 1960. Depuis, l'idée a fait son chemin jusqu'à la reconnaissance officielle, le 29 août 2016, par un groupe international d'experts réunis au Congrès géologique international qui se déroulait au Cap, en Afrique du Sud.

Fin de l'Holocène et début de l'Anthropocène

Adieu donc à l'Holocène (âge interglaciaire depuis environ 10.000 ans). « L'Homme est devenu une force telle qu'il modifie la planète », a déclaré Catherine Jeandel, directrice de recherche au Laboratoire d'études en géophysique et océanographie spatiales au CNRS et participant à ce congrès.

Les activités humaines sont en train de laisser une empreinte profonde dans les couches géologiques. Quand l'Anthropocène a-t-il vraiment commencé ? Depuis quand notre espèce est-elle devenue une force en mesure de modifier sensiblement l'évolution de la Planète ? Les chercheurs proposent que le changement a commencé vers 1950 avec les dépôts radioactifs issus des premiers essais de bombe nucléaire effectués sur tout le globe terrestre.

L'accumulation de matériaux polluants (dégradation des sols, plastiques, particules de béton, aluminium, taux de nitrates, de phosphates, etc.), l'érosion de la biodiversité et bien sûr le changement climatique provoqué par les rejets massifs de gaz à effet de serre dans l'atmosphère resteront dans le futur comme notre signature.

Les produits de la mer sont-ils encore sains à la consommation ?  En de nombreux endroits sur la planète, la mer est polluée par les activités humaines. Plastiques, hydrocarbures, métaux lourds peuvent contaminer les poissons et se retrouver dans nos assiettes. Euronews et Futuris nous dévoilent au cours de ce reportage comment cette contamination reste contrôlée.