La taïga est une forêt boréale formée principalement de conifères. © Alx_Yago, Fotolia

Planète

Taïga

DéfinitionClassé sous :botanique , taïga , toundra
 

La taïga - le mot vient du russe lui-même emprunté de l'Altaï tayγa - décrit une forêt boréale composée surtout de conifères (pins, sapins, épicéas, mélèzes) associés à des feuillus (bouleaux, aulnes). Le milieu est entrecoupé de tourbières. La taïga borde la toundra que l'on rencontre plus au nord.

Le sol de la taïga est le podzol, un sol délavé typique des climats froids et humides. Il est de consistance cendreuse (podzola signifie cendre).

Les animaux qui vivent dans la taïga sont adaptés au froid, tels le lynx, l'élan, le loup, le renne, le castor, la marte... Le lièvre qui vit dans la taïga a son pelage qui change de couleur en hiver (sombre en été, clair en hiver). Des oiseaux migrent vers la taïga pour y passer l'été.

Histoire et géographie de la taïga dans le monde

Historiquement, la forêt boréale s'est mise en place après le dernier retrait glaciaire. Cette installation s'est faite en plusieurs étapes : d'abord, les déserts froids ont été colonisés par la toundra (avec des plantes herbacées), puis sont venus des feuillus et des conifères.

La taïga est présente dans des régions aux hivers longs et très froids, avec une pluviométrie moyenne à élevée. Durant les longs hivers, la taïga se couvre d'un manteau neigeux. La taïga s'étend en Eurasie, sur 6.000 km d'est en ouest, depuis la Sibérie orientale jusqu'à la Scandinavie, en passant par le nord de la Russie. Au Canada, l'équivalent de la taïga est la forêt hudsonienne qui s'étend sur 3.500 km, de l'Alaska jusqu'au Québec.

Admirez un ongulé de nos forêts : le chevreuil  Le chevreuil est un petit ongulé au corps fin dont le mâle porte des bois. Découvrez-le dans son environnement naturel, sur les plateaux du Bugey (Ain).