Saule des vanniers. © Willow, Creative Commons Attribution-Share Alike 1.2 Generic license

Planète

Saule des vanniers

DéfinitionClassé sous :botanique , arbre , forêt

Il existe un bon nombre de saules dont le plus connu, le saule des vanniers, se développe toujours au bord des pièces d'eau. Cette espèce, qui mesure entre 3 et 6 mètres de hauteur, croît dans de nombreux endroits, même en montagne jusqu'à 1.200 mètres d'altitude, sauf en région méditerranéenne, en Bretagne et en Corse.

Appellations

Le saule des vanniers (Salix viminalis) est un représentant de la famille des Salicacées. Dans certaines régions, on l'appelle aussi « vime » ou « osier vert ».

Le saule des vanniers. © Willow, Creative Commons Attribution-Share Alike 1.2 Generic license

Description botanique

Ce petit arbre, à port dressé, produit des rameaux très longs, flexibles et pubescents, de couleur vert gris lorsqu'ils sont jeunes, puis devenant jaune verdâtre à brunâtres par la suite.

Ses feuilles sont caduques, alternes, extrêmement étroites, lancéolées et mesurant 20 centimètres de longueur et 1 centimètres de largeur. Elles sont vert foncé au-dessus et blanc argenté et soyeuses sur leur face inférieure. Ses chatons de fleurs mâles ou femelles apparaissent en mars-avril sur les jeunes pousses, avant le développement du feuillage.

Chatons du saule des vanniers. © Willow, Creative Commons Attribution-Share Alike 2.5 Generic license

Origines

Cette espèce provient d'Europe et des zones tempérées de l'Asie. Elle tire son nom de l'utilisation de ses rameaux souples en vannerie.

Exigences culturales

Le saule des vanniers a besoin d'un sol suffisamment humide pour se développer. Il aime le plein soleil et colonise spontanément toutes les parcelles délaissées. Il est souvent taillé en têtard, c'est-à-dire avec une grosse tête, pour favoriser la pousse des jeunes rameaux utilisés par les vanniers.

Utilisation

Cette espèce est cultivée dans les jardins à des fins ornementales. Son bois servait autrefois à la construction des bateaux à marche rapide. Coupé en lanières très minces, on en fait des chapeaux, tandis que ses rameaux servent à fabriquer des paniers. Ses rameaux sont surtout utilisés pour faire de l'osier.

Auteur : Michel Caron