Saule pleureur. © Michele Bighignoli, Flickr CC by nc-sa 2.0

Planète

Saule pleureur

DéfinitionClassé sous :botanique , saule , arbre

Le saule pleureur est un arbre très populaire car pouvant agrémenter le bord des pièces d'eau et le voisinage des ruisseaux aménagés. Il peut atteindre 10 à 20 mètres de hauteur.

Le saule pleureur peut atteindre les 20 mètres de hauteur. © Beautifulcataya, Flickr CC by nc-nd 2.0

Appellations 

Le saule pleureur (Salix babylonica) fait partie de la famille des salicacées et se nomme parfois « saule de Babylone ».

Description botanique 

La silhouette pittoresque de cette essence est due à ses longs rameaux souples et flexibles qui pendent parfois jusqu'au sol, d'où l'effet souvent triste qui peut s'en dégager, d'où son qualificatif de « pleureur ». Son écorce, en vieillissant, présente de forts épaississements. Ses feuilles caduques sont alternes, simples, lancéolées, longues (8 à 12 centimètres environ), étroites et finement dentées. Ses fleurs estivales blanches sont regroupées en chatons grêles de 2 centimètres de longueur environ. Il s'agit d'une plante dioïque. 

Salix babylonica. © Mike E. Talbot, Flickr CC by nc-sa 2.0

Origines 

Cette espèce est originaire d'Extrême-Orient et a été introduite en Europe en 1692. À l'époque romantique, il fut très en vogue en France car il symbolisait la poésie élégiaque.

Exigences culturales

Le saule pleureur aime la lumière et a besoin de beaucoup d'humidité. C'est un arbre qui pousse bien près des cours d'eau, mares ou étangs. Il se plante par boutures, qui prennent racine facilement.

Utilisation 

Cet arbre est cultivé essentiellement à des fins ornementales.

Auteur : Michel Caron