Pin parasol. © fturmog, Flickr CC by nc-sa 2.0

Planète

Pin pignon

DéfinitionClassé sous :botanique , pin , arbre

Le pin pignon est de loin le plus beau des conifères d'Europe. Il peut atteindre une hauteur de 30 m.

Le pin pignon, conifère de la famille des pinacées. © chemazgz, Flickr CC by nc-sa 2.0

Appellations 

Le pin pignon (Pinus pinea) est un conifère de la famille des pinacées. Il porte un bon nombre de noms différents comme « pin pinier », « pin parasol », « pin de pierre », « pignon » et « pin d'Italie ».

Description botanique du pin pignon

À l'âge adulte, cet arbre a un port en parasol très typique. Quand il est jeune, son port est sphérique. Son tronc est le plus souvent unique. Son écorce, très craquelée, est brun rougeâtre avec des nuances grises, puis comprend, en prenant de l'âge, des plaques grisâtres caractéristiques. Ses feuilles persistantes sont des aiguilles persistantes, assez peu piquantes, réunies par lots de deux, avec leurs bases enserrées dans une même gaine. Comme tous les pins, c'est un arbre monoïque avec des cônes mâles, brun orangé, ovoïdes, groupés à la base des jeunes pousses et avec des cônes femelles, vert jaunâtre, solitaires et de petite taille avant fécondation. Ses fruits sont des cônes assez gros, pouvant mesurer jusqu'à 14 cm et qui, mûrs au bout de 3 ans, renferment une grosse graine comestible.

Pin parasol. © Peg, Flickr CC by nc-sa 2.0

Origines 

Cet arbre ne se rencontre qu'au bord de la Méditerranée, notamment dans le Midi et en Corse, mais toujours fort disséminé.

Exigences culturales du pin pignon

Cette espèce tolère la plupart des sols. Elle est très sensible au froid et exige beaucoup de lumière.

Utilisation 

Ce sont ses graines, appelées pignes, qui sont utilisées en pâtisserie et en confiserie. On en extrait aussi de l'huile. Quant à son bois, il présente un certain intérêt en menuiserie et pour la construction.

Auteur : Michel Caron