Noyer noir. © Trees of my Neighborhood, Flickr CC by nc 2.0

Planète

Noyer noir

DéfinitionClassé sous :botanique , arbre , noyer

Le noyer noir tire son nom de la couleur brune de son écorce, plus prononcée que celle de son cousin, le noyer commun. Sa hauteur est aussi plus prononcée que celle de ce dernier, pouvant atteindre 35 à 40 m.

Noyer noir. © Janet and Phil, Flickr CC by nc-nd 2.0

Appellations 

Le noyer noir (Juglans nigra), qui appartient à la famille des juglandacées, est également connu sous les noms de « noyer d'Amérique » ou de « noyer de Virginie ».

Description botanique du noyer noir

Cet arbre a une cime ample, ovoïde et irrégulière. Son tronc, élancé et droit et ses branches ascendantes ont tendance à s'étaler avec l'âge. Son écorce brun foncé est creusée de profonds sillons. Son feuillage, qui donne une ombre épaisse, est vert pâle luisant. Ses feuilles, caduques, sont très grandes, composées de 14 à 22 folioles ovales, pointues au bout et arrondies à la base. Ses fleurs, qui apparaissent en avril-mai, se présentent sous forme de chatons jaunâtres. Ses fruits sont globuleux et donnent des noix comestibles, mais au goût amer. 

Juglans nigra. © born1945, Flickr CC by sa 2.0

Origines 

Cette espèce provient de l'est des États-Unis, où elle prospère en abondance. Elle a été introduite en Angleterre en 1686 et, depuis, s'est développée assez largement en Europe.

Exigences culturales du noyer noir

La sensibilité du noyer noir aux gelées de printemps les prédispose aux emplacements abrités des vents du nord et de l'est. Cette espèce supporte le calcaire et les terres caillouteuses, tant qu'elles sont perméables, mais préfère quand même les terres riches et fraîches.

Utilisation 

Le bois du noyer noir, lourd et homogène, est résistant à l'humidité et les ébénistes apprécient son beau poli et sa couleur très sombre.

Auteur : Michel Caron