Liquidambar. © Eamon-Flickr 20

Planète

Liquidambar

DéfinitionClassé sous :botanique , arbre , hamamélidacées

Le liquidambar mesure entre 20 et 30 m de hauteur. C'est une espèce très recherchée pour l'élégance automnale de son majestueux feuillage.

Liquidambar styraciflua. © Trees Of The World.net, Flickr nc-sa 2.0

Appellations 

Le liquidambar (Liquidambar styraciflua) appartient à la famille des hamamélidacées. On le nomme également « copalme d'Amérique » et « noyer satiné ».

Description botanique du liquidambar

Cet arbre présente une cime d'abord conique et qui s'élargit par la suite. Crevassée, son écorce brune devient très subéreuse avec le temps. Ses feuilles sont longuement pétiolées, d'une quinzaine de centimètres de longueur. Caduques et à 5 lobes, elles offrent la particularité d´être finement ciselées, avec une belle coloration automnale de nuances rouge écarlate, pourpre et cuivre. Ses fleurs mâles se présentent sous forme de capsules sphériques pourvues d'épines, tandis que ses fleurs femelles sont jaune verdâtre. Ses fruits ronds, à capsules hérissées, font penser à ceux du platane. Ils deviennent bruns quand ils sont mûrs, en octobre, et persistent durant tout l'hiver sur l'arbre.

Fruit du liquidambar. © Wayne s World 7, Flickr CC by nc-nd 2.0

Origines 

Cette espèce ornementale provient des forêts tempérées des États-Unis, allant du Connecticut en passant par le nord de la Floride jusqu'en Louisiane. Elle a été introduite en Europe en 1681.

Exigences culturales du liquidambar

Pour bien pousser, le liquidambar a besoin d'être planté profondément dans un sol neutre, frais et humide avec une texture compacte. Il pousse bien en bordure côtière car appréciant l'humidité et les brumes

Utilisation 

Cet arbre a essentiellement une vocation ornementale, mais son bois est également utilisé en ébénisterie.

Auteur : Michel Caron