Les conifères sont les principaux représentants des gymnospermes. © JensEnemark, Pixabay, CC0 Public Domain

Planète

Gymnosperme

DéfinitionClassé sous :botanique , gymnosperme , conifères
 

Le terme gymnosperme provient du grec gumnospermos signifiant « semence nue ». Il désigne des plantes faisant partie d'un sous-embranchement des spermaphytes — les anciennes phanérogames —, des plantes à graines. La caractéristique des plantes gymnospermes est que leur ovule est à nu (non enclos dans un ovaire à la différence des angiospermes) et reçoit directement le pollen. Il est porté par une feuille fertile ou des écailles plus ou moins ouvertes.

À l'époque du Jurassique, il y a quelque 200 millions d'années, notre planète portait plusieurs dizaines de milliers d'espèces de gymnospermes. Aujourd'hui, on n'en trouve guère plus de 700 à la surface de la Terre. Les gymnospermes sont essentiellement des arbres. D'ailleurs, la totalité des conifères — que l'on appelle aussi communément les résineux — est gymnosperme.

Le ginkgo serait apparu il y a plus de 270 millions d’années. Sacré en Chine, c’est un arbre dioïque, c’est-à-dire qu’il est soit mâle, soit femelle. Ainsi les ginkgos mâles portent des chatons cylindriques et les ginkgos femelles, des ovules à nu qui permettent de le classer parmi les gymnospermes. © ivoxis, Pixabay, CC0 Public Domain

Beaucoup de conifères chez les gymnospermes et des records

Si une majorité des gymnospermes sont aujourd'hui des conifères (pins, sapins, épicéas, etc.), il en existe tout de même quelques autres. Ainsi :

  • le groupe du cycas en compte 90 espèces qui poussent dans les régions intertropicales ;
  • le groupe des chlamydospermes en offre 70 espèces : les éphédras, les gnétums et la welwitschia ;
  • le ginkgo, originaire de Chine et désormais acclimaté à l'Europe, en est le représentant actuel le plus ancien.

Chez les gymnospermes, le transport de l'eau et de la sève se fait plus difficilement que chez les angiospermes. Pourtant, les gymnospermes détiennent plusieurs records de taille et de longévité. Les plus grands arbres du monde, comme par exemple les séquoias de Californie, sont des gymnospermes.

Cela vous intéressera aussi