Le févier. © Genevia Wirth, Flikr CC

Planète

Févier

DéfinitionClassé sous :botanique , arbre , gousse

Le févier est un arbre pouvant atteindre 20 à 25 mètres de hauteur. Ses fruits sont des gousses ressemblant à celles des fèves, d'où son nom.

Le févier présente des épines impressionnantes. © Janet Powell, Flikr CC

Appellations

Le févier (Gleditsia triacanthos), un représentant de la famille des légumineuses, ou de celle des césalpiniacées, se nomme aussi « févier d'Amérique  », « carouge à miel » ou « épine du Christ ». Son appellation latine honore un botaniste allemand du XVIIIe siècle, Gleditsch.

Description botanique

Il s'agit d'un arbre élevé et caractérisé par un tronc épineux. Sa cime est arrondie et légèrement plane au sommet. Son houppier est peu dense et étagé. Son écorce est lisse et luisante chez le jeune arbre, grise et parcourue de sillons profonds avec des crêtes écailleuses chez l'arbre mature. Ses feuilles sont caduques, alternes et biparipennées, avec de nombreuses petites folioles elliptiques lancéolées et entières au sommet. Leur couleur est d'un vert un peu jaunâtre, surtout au-dessous et d'une belle teinte d'or pâle en automne. Le févier est une espèce monoïque, avec en juin des grappes de fleurs mâles et femelles séparées, toutes de couleur verdâtre et peu visibles. En automne, ses longues gousses, mesurant de 40 à 50 centimètres, pendent, souvent arquées, contenant des graines plates, petites et brunes.

Gleditsia triacanthos. © Weed One

Origines

Le févier provient du Canada et de Chine. Il a fait son apparition en Europe en 1700.

Exigences culturales

Cet arbre pousse surtout en terrain sableux ou dans les sols argileux humides. Il apprécie aussi les terrains alluviaux riches, même s'il supporte les terrains calcaires plus secs.

Utilisation

Le févier est un bel arbre d'ornement. Ses fruits pendants sont comestibles. Autrefois, on en extrayait, après fermentation, une eau-de-vie et, en Chine, ses gousses servaient à fabriquer du savon. On l'utilise par endroits pour en faire des haies infranchissables, grâce à ses épines qui font penser à celles de l'acacia.

Auteur : Michel Caron