Églantier. © Rosier licence de documentation libre GNU, version 1.2

Planète

Églantier

DéfinitionClassé sous :botanique , arbre , forêt

L'églantier est un arbuste épineux de 2 à 3 mètres de hauteur, qui se développe au bord des pâtures et dans les taillis. Cette espèce, beaucoup plus répandue autrefois, lorsque la campagne était parsemée de haies, se distingue par une ravissante floraison de mai à juillet.

Fleurs de l'églantier. © Luc Viatour licence de documentation libre GNU, version 1.2

Appellations

Cet arbuste (Rosa canina), de la famille des rosacées, s'appelle également « rosier sauvage », « églantine blanche » et « rosier des chiens ». Ce dernier surnom s'explique par le fait que dans l'Antiquité, ses racines étaient utilisées pour soigner la rage des chiens ! 

Description botanique

Les tiges de cet arbuste sont dressées, arquées et munies d'aiguillons recourbés, avec une écorce grise et crevassée. Ses feuilles caduques sont alternes, composées et comprennent 5 à 7 folioles dentées. Ses fleurs, appelées églantines, ont 4 à 5 centimètres de diamètre et disposent d'une corolle simple à 5 pétales blanc rosé et de nombreuses étamines. Ses fruits, surnommés « gratte-culs », mesurent 2 centimètres de longueur, présentent une forme ellipsoïde et sont rouges à maturité en automne.

Fruits de l'églantier. © Spones, licence de documentation libre GNU, version 1.2

Origines

L'églantier a toujours prospéré en Europe, en Asie et en Afrique du Nord.

Exigences culturales

L'églantier pousse dans tous les sols, mais avec quand même une préférence pour les terres riches en humus. Il lui faut une exposition ensoleillée.

Utilisation

Le fruit de l'églantier, le cynorrhodon, a une teneur très élevée en vitamines et est légèrement diurétique. Consommé frais, il procure à l'organisme un apport nutritif important sous une forme rapidement assimilable. Ainsi le sirop et la confiture de fruits de l'églantier sont recommandés aux enfants. L'églantier sert aussi de porte-greffe lors de la création de nouvelles variétés de rosiers.

Auteur : Michel Caron

Cela vous intéressera aussi