Cèdre du Japon (Cryptomeria japonica Elegans) à la bambouseraie de Prafrance (Gard, France). © Georges Seguin (Okki) GNU Free Documentation License, Version 1.2

Planète

Cryptomeria

DéfinitionClassé sous :botanique , arbre , forêt

Le cryptomeria est un grand arbre pouvant atteindre 40 mètres de hauteur. Sacré au Japon, on le rencontre dans ce pays à proximité de nombreux temples.

Appellations

Appartenant à la famille des taxodiacées, cet arbre (Cryptomeria japonica) est également appelé « sugi » ou « cryptomeria du Japon ».

Description botanique

Jardins japonais, cryptomeria japonica (cèdre du Japon). © Corrie Barklimore, Creative Commons Attribution 2.0 Generic license

Le houppier de cette espèce est conique et étroit, d'une couleur vert brillant. Son écorce, grisâtre, épaisse et fibreuse, a tendance à s'exfolier. Les aiguilles de ce conifère sont arrangées en spirale. Ses chatons mâles, brun jaunâtre, ainsi que ses chatons femelles, verdâtres, sont situés à l'extrémité de ses rameaux. Ses cônes, globuleux et brunâtres à maturité, au bout d'un an, portent une trentaine d'écailles légèrement imbriquées comprenant, sur leur face inférieure, des bosses blanches et jaunes d'où s'échappent en saison de nombreux grains de pollen.

Origines

Le cryptomeria est apparu d'abord au Japon, avant d'être naturalisé en Chine et à Taïwan, puis en Europe où on cultive surtout, à des fins décoratives dans les jardins, ses variétés à petit développement.

Exigences culturales

Cette essence apprécie le soleil ou une mi-ombre légère, à l'abri des vents. Il lui faut un sol riche en humus, bien drainé, profond et légèrement acide.

Utilisation

Dans son pays d'origine, le bois de cette espèce est utilisé pour la construction de maisons traditionnelles.

Auteur : Michel Caron