Le catalpa, arbre d'ornement. © pcgn7, Flickr 3.0 unported

Planète

Catalpa

DéfinitionClassé sous :botanique , arbre , tronc

Le catalpa est un arbre magnifique de 8 à 15 mètres de hauteur, capable de bien décorer certains jardins.

Feuilles de catalpa. © Bambo, Flickr CC by-NC-SA 3.0

Appellations 

Le catalpa (Catalpa bignonioides) fait partie de la famille des bignoniacées et se nomme également « catalpa commun » ou « catalpa de Caroline ». Le nom de sa famille lui a été attribué du fait de la ressemblance de ses fleurs en trompette avec celles d'une plante grimpante très belle, la bignone.

Description botanique 

Le houppier du catalpa est large et arrondi en dôme. Son écorce se détache par plaques de couleur brun pâle. Son feuillage caduc comprend de grandes feuilles de 30 centimètres de longueur, disposées sur ses branches en triples verticilles, dont la base est en c œur et qui se terminent par une pointe effilée. Ces feuilles ont un long pétiole, une face inférieure un peu velue et dégagent une odeur désagréable quand elles sont froissées. En juin-juillet, ses fleurs, groupées en grappes serrées, sont blanches, avec des stries jaunes et des ponctuations pourprées. Ses fruits, mûrs en septembre, ressemblent à de longs haricots et s'ouvrent en deux afin de libérer des graines au printemps suivant. 

Catalpa bignonioides. © Maggi 94, Flickr CC by-NC-SA 3.0

Origines 

Provenant du sud-est des États-Unis, cet arbre a été introduit en Europe en 1726. Les botanistes de cette époque lui ont donné le nom d'un haricot appelé « catalpa » dans la langue d'une tribu indienne de la Caroline, celle des Cherokees.

Le catalpa, aussi appelé catalpa de Caroline. © Maggi 94, Flickr CC by-NC-SA 3.0

Exigences culturales

Cette espèce peut supporter le gel jusqu'à -20° C. Elle réclame des arrosages copieux pendant l'été. Lorsqu'elle est cultivée dans un jardin, il est recommandé de la tailler avant la reprise de sa période végétative.

Utilisation

Le catalpa est essentiellement cultivé pour ses qualités ornementales. C'est ainsi que l'on en trouve beaucoup dans la région parisienne. Notons qu'il en existe une belle variété à feuilles dorées en automne.

Auteur : Michel Caron