Le calocèdre. © chemazgz, Flickr CC by nc-sa 2.0

Planète

Calocèdre

DéfinitionClassé sous :botanique , arbre , géant

Le calocèdre est un arbre géant, pouvant mesurer jusqu'à 60 m de hauteur ! Dans sa région d'adoption, aux États-Unis, il offre un superbe port en colonne. Son feuillage, ainsi que son bois, est très odoriférant, en faisant penser à la térébenthine.

Le calocèdre, arbre géant. © Barbol, Flickr CC by sa 2.0

Appellations 

Le calocèdre (Calocedrus decurrens) fait partie de la famille des cupressacées et on l'appelle aussi « libocèdre », « thuya à encens » ou encore « cèdre blanc de Californie ».

Description botanique du calocèdre

Le port de cet arbre est colonnaire et ses branches se terminent par des rameaux aplatis, en éventail. Son écorce, d'un brun rougeâtre, se fissure en plaques verticales. Son feuillage persistant est de type squamiforme, c'est-à-dire présentant des écailles qui, parfois, se prolongent nettement sur le rameau. On dit alors qu'elles sont décurrentes, d'où le nom scientifique de l'espèce. Il s'agit d'un arbre monoïque, ses fleurs, unisexuées, apparaissant en petits chatons terminaux. Ses fruits, des cônes de 2 à 3 cm de longueur, sont constitués de 4 paires d'écailles inégales. Seule une paire d'écailles est fertile et protège 2 graines ailées.

Calocedrus decurrens. © chemazgz, Flickr by nc-sa 2.0

Origines 

Le calocèdre est un arbre qui pousse en Amérique, le long de la côte du Pacifique, au voisinage du séquoia géant.

Exigences culturales du calocèdre

Cette espèce est très rustique, mais exige des sols non calcaires. Elle résiste bien au froid, jusqu'à -23 °C. 

Utilisation 

Le bois de cet arbre, léger et odorant, sert en Amérique à la fabrication de crayons. On s'en sert également pour la fabrication de lattes, de lambris, de bardeaux et de clôtures. Le calocèdre est également un arbre d'ornement et on peut, par exemple, en admirer à Paris, près des Champs-Élysées.

Auteur : Michel Caron