L'arbre de Judée appartient à la famille des césalpiniacées. © Tim Waters, Flickr CC by nc-nd 2.0

Planète

Arbre de Judée

DéfinitionClassé sous :botanique , arbre , cesalpiniacées

L'arbre de Judée est une espèce pouvant atteindre 8 à 15 m de hauteur et dont la floraison printanière est de toute beauté.

Appellations

L'arbre de Judée (Cercis silliquastrum) fait partie de la famille des césalpiniacées (ou légumineuses). On le surnomme parfois « arbre de Judas », « bouton rouge » ou « gainier ».

Description botanique de l’arbre de Judée

Le port de cette espèce est largement étalé, avec des branches secondaires situées très près du sol. Son écorce est noire et finement fissurée. Ses feuilles, caduques, mates, alternes et cordées à la base, comprennent une nervation palmée et sont légèrement ondulées sur les bords. Ses fleurs roses peuvent être solitaires ou réunies en petites grappes ombelliformes. Très curieuses, elles apparaissent sur le tronc et souvent avant les feuilles. Ses gousses, longues de 8 à 10 cm, sont vertes puis brun-rouge à maturité, en septembre. Pendantes, elles contiennent 10 à 15 graines noires.

Cercis silliquastrum. © Bambo, Flickr CC by nc sa 2.0

Origines

Selon la légende, Judas se serait pendu à un arbre de cette espèce, après avoir livré Jésus, d'où son appellation, surtout en Grande-Bretagne, d'arbre de Judas. Ses fleurs symboliseraient les larmes du Christ et leur couleur, d'un rose violacé très vif, celle de la honte. Son nom provient aussi du fait qu'on le trouvait en abondance au Moyen-Orient, en Israël, dans l'ancienne Judée. Cette espèce se développe surtout dans les régions méridionales.

Exigences culturales de l’arbre de Judée

Cet arbre préfère les expositions au soleil. Il apprécie les sols calcaires et redoute les terres trop acides. Il pousse plus facilement dans les sols riches et profonds.

Utilisation

Cette espèce est cultivée dans les jardins à des fins décoratives.

Auteur Michel Caron