Planète

Abaca

DéfinitionClassé sous :botanique , arbre , bananier
Abaca. © Phyzome, CC by sa 3.0

L'Abaca ou chanvre de Manille est un bananier textile (Musa textilis Nee, Musaceae) qui pousse aux Philippines : les fibres dans les gaines foliaires forment un pseudo-tronc très recherché pour la fabrication de cordages légers et insubmersibles, et aussi de rabanes, nappes, stores, vêtements.

Description et utilisation de l'abaca

Nom vernaculaire (ainsi que sinamay) du Musa Textilis Nees, arbre de la famille des Musacées, originaire des Philippines. En plus du nom vernaculaire, on l'appelle chanvre de Manille, car ses feuilles servent à préparer le chanvre (allemand Manilahanf, anglais Manila-hemp, espagnol cáñamo de Manila). On peut faire la première récolte deux ans après la plantation et ensuite trois récoltes par an suivant les régions.

Culture de l'abaca. © DR

Il est très ressemblant au bananier pour ses fruits et ses fleurs, mais l'extrémité des feuilles est plus pointue et c'est pour ses feuilles et ses tiges, que l'abaca est cultivé sous différentes variétés : Laguis, Inosa, Linawaan, Minenonga, Laylay, Linlay, Linino, Linlib, chacune de longueur, diamètre, résistance particuliers. L'abaca se reproduit seul, par drageonnage.

L'abaca est devenu culture de rente de Mindanao depuis la christianisation de l'île à partir de 1902, date d'arrivée des Américains.

Fibres de l'abaca. © DR

Introduction de l'abaca

Pendant la seconde guerre mondiale, l'occupation japonaise en Asie empêche la production d'abaca. C'est ainsi que la plante fut introduite en Indonésie, à Bornéo, en Amérique centrale et du Sud et en Afrique.

Production en millions de tonnes et pour chaque fibre les 5 plus grands producteurs. © DR

Bibliographie

  • Claire Konig : notes sur les végétaux et leurs utilisations
  • Roux F : cours sur les marchandises matières textiles végétales et animales, Montreux 1920

Sitographie