Un plongeur s'affaire pour retirer une ligne de pêche enroulée autour d'une raie manta. © oceanovideosub@gmail.com

Planète

En vidéo : un plongeur au secours d'une raie manta

ActualitéClassé sous :zoologie , raie manta , plongeur

Au Costa Rica, des plongeurs ont filmé le sauvetage d'une raie manta, emmêlée dans un fil de pêche et qui s'était approchée d'eux. L'animal s'est laissé faire tandis qu'on le libérait de son entrave. Un comportement plutôt rare.

Une raie manta sauvée par des plongeurs  La scène se passe au Costa Rica où des plongeurs nagent tranquillement parmi les poissons, quand tout à coup ils sont comme sollicités par une raie manta en danger. Entravée par une ligne de pêche, elle nage difficilement. Heureusement l’un des plongeurs va lui venir en aide. Vivez en vidéo ce sauvetage étonnant. © Oceano VideoSub 

La séquence montrant un dauphin secouru par un plongeur avait étonné et séduit. Le comportement du cétacé semblait bien être une demande d'assistance, l'animal étant resté très près du plongeur en train de couper le fil de pêche enroulé autour d'une de ses nageoires pectorales et accroché par un hameçon. La vidéo montrée ici, avec en vedette cette fois une raie manta, lui a donc été immédiatement comparée.

La scène, relayée sur la chaîne YouTube d'Oceano VideoSub par Thomaz Monteiro et Flavia Passaglia, se passe dans l'océan Pacifique, au large des côtes du Costa Rica, près des îles Murciélagos (appelées aussi Bat Islands), un lieu de plongée réputé. On y voit une raie manta, probablement Manta birostris, s'approcher d'un groupe de plongeurs et portant sur elle, emmêlé, un fil de pêche. Tandis que l'un des hommes s'occupe de lui ôter cette entrave, le sélacien nage tranquillement, sans s'éloigner, opérant même une montée à la verticale.

Ces grandes raies, qui s'observent souvent non loin des côtes, en région tropicale ou tempérée, sont connues des plongeurs pour leur comportement peu farouche. Elles s'approchent volontiers des palanquées, sans être effrayées pour peu que personne ne tente de se diriger vers elles de manière agressive. Mangeuses de zooplancton, ces raies, inoffensives, nagent la bouche ouverte et effectuent parfois de véritables loopings pour gober un nuage de petites larves. Ces grands sélaciens ont aussi l'habitude de venir se débarrasser de leurs parasites dans ces étonnantes « stations de nettoyage » où sont installés des poissons spécialisés dans cette tâche et croquant les crustacés ou les mollusques fixés sur la peau ou les branchies des animaux plus grands.

Peut-être observe-t-on ici un comportement finalement habituel. Il est difficile d'affirmer que la raie est vraiment venue intentionnellement chercher de l'aide. Quoi qu'il en soit, elle l'a obtenue...