Planète

En vidéo : l'étonnante mémoire du chimpanzé Ayumu

ActualitéClassé sous :zoologie , chimpanzé , Ayumu

Doté d'une sorte de mémoire photographique, le chimpanzé, bien mieux que l'Homme, enregistre ce qu'il observe de façon presque instantanée. Et pour cette mémoire immédiate, Aï et son fils Ayumu sont des champions. La preuve en vidéo.

Le chimpanzé Ayumu et le chercheur Tetsuro Matsuzawa travaillent ensemble depuis près de dix ans. Ayumu est un singe surdoué : il est doté d'une mémoire immédiate hors du commun. © Université de Kyoto, Primate Research Institute

Le chimpanzé Ayumu est surdoué. Ce n'est pas nouveau, mais il continue d'épater la galerie. Le 14 février, lors des rencontres annuelles de l'American Association for the Advancement of Science (AAAS), le chercheur Tetsuro Matsuzawa a présenté une vidéo montrant l'étonnante capacité de mémoire du singe. Ayumu a une mémoire immédiate qui défie toute concurrence.

Quelques années plus tôt, le chimpanzé avait appris à reconnaître les chiffres de 1 à 9 sur un écran et à les pointer du doigt. Les nombres apparaissent en ordre aléatoire sur l'écran, durant un temps très court. Des carrés blancs les masquaient presque aussitôt. Ayumu est alors capable de pointer les carrés dans l'ordre croissant des chiffres qu'ils cachent. Il dispose d'une mémoire à court terme hors du commun : sa mémoire photographique lui permet de retenir la position des nombres alors qu'il les observe durant moins d'une seconde.

Cette vidéo a été présentée le 14 février à la réunion annuelle de l'AAAS. On suit les tests cognitifs de deux chimpanzés, Aï et Ayumu. Aï est capable d'associer les kanjis (un des jeux de caractères japonais) représentant le nom de couleurs aux carrés de cette même couleur. De plus, Ayumu sait aussi  reconnaître les nombres de 1 à 19. Sa mémoire photographie presque instantanément leur position sur l'écran. © Université de Kyoto, Primate Research Institute

Dans la vidéo présentée le 14 février, on observe les exercices faits par la guenon  et son fils Ayumu. Installés dans deux pièces différentes, ils font face à un écran. Ai a appris les noms des couleurs écrits en kanji (un des jeux de caractères de la langue japonaise). Sur son écran, un carré de couleur et une série de kanjis lui sont présentés. Elle arrive à sélectionner le kanji associé à la couleur que l'écran affiche. Elle est aussi capable d'effectuer l'expérience inverse. Si un kanji de couleur apparaît, elle sait l'associer à la bonne couleur. Cette expérience met en avant la capacité de mémoire sur le long terme : le chimpanzé apprend et retient l'association des kanjis aux couleurs.

Ayamu reconnaît 19 nombres et les mémorise en 210 ms !

Son fils, Ayumu, a continué à travailler sur les nombres, mais a aussi appris d'autres tâches. Il sait à présent reconnaître les nombres de 1 à 19. Il va de soi qu'il ne sait pas compter : pour lui, ces nombres ne sont que des symboles. Mais il est capable de les reconnaître sur un écran et de les pointer du doigt dans l'ordre croissant. Les chercheurs du Primate Research Institute de l'université de Kyoto ont défié sa capacité de mémoire immédiate. Les 19 nombres s'affichent simultanément à l'écran dans une position aléatoire. Dès que le chimpanzé touche le nombre 1, tous les autres sont automatiquement masqués par un carré blanc.

Il sélectionne pourtant tous les carrés blancs dans l'ordre croissant des chiffres masqués ! L'expérience va plus loin encore. Dans la suite de la vidéo, les nombres sont affichés et masqués au bout de 210 ms. La tâche est un véritable défi pour Ayumu. Bien qu'il finisse par se déconcentrer, il est tout de même capable de retrouver la position des nombres.

Seuls quelques êtres humains sont capables de faire la même chose qu'Ayumu : on dit qu'ils ont le syndrome du savant. Chez les chimpanzés, une excellente mémoire immédiate est banale. Tous n'ont pas les capacités d'Ayumu, mais ce type d'activité cérébrale leur permet de survivre dans la nature. Ils doivent régulièrement prendre des décisions de façon rapide. La mémoire à court terme peut être vue comme un espace de travail mental qui permet au cerveau de jongler simultanément avec des pensées multiples. Ce type de mémoire les aide probablement à sauter d'arbre en arbre et décider comment réagir en cas de menace.