Planète

En bref : sexe, adultère et meurtre chez les crevettes

ActualitéClassé sous :zoologie , Lysmata amboinensis , crevette nettoyeuse

Par Bruno Scala, Futura

Les crevettes nettoyeuses sont monogames et veulent le rester afin d'augmenter leur succès reproducteur. Ainsi, quand elles sont en groupe, certaines d'entre elles se font tuer afin que le groupe ne soit formé que de deux individus. 

Les crevettes nettoyeuses Lysmata amboinensis sont monogames et tiennent à le rester. © Recoverint Vagabond, Flickr, cc by nc sa 2.0

Chez les crevettes nettoyeuses, l'adultère est passible de représailles mortelles. Lysmata amboinensis est une espèce de crevettes très utilisée dans les aquariums parce qu'elle se nourrit de déchets et de parasites accrochés sur les poissons. C'est un crustacé hermaphrodite simultané, c'est-à-dire qu'il porte à la fois les organes sexuels mâles et femelles. Cependant, comme elles ne peuvent pas s'autofertiliser, ces crevettes vivent généralement en couple et sont monogames.

Des scientifiques ont voulu tester leur fidélité. Ils ont ainsi formé des groupes de trois ou quatre et ont observé comment réagissaient les crevettes. Les résultats - publiés dans Frontiers of Zoology - sont surprenants : non seulement ces crustacés ne sont pas très fidèles, mais en plus, ils ont tendance à éliminer les membres du groupe pour le réduire à deux individus. En effet, au bout d'une quarantaine de jours, il ne restait que deux crevettes. Les autres avaient été tuées au cours de la nuit, au moment où elles sont les plus vulnérables : pendant la mue.

Ce phénomène trouve son explication dans la structure sociale de ces animaux. En restant en paire, les crevettes limitent les compétitions sexuelles et pour la nourriture - la monogamie n'a été observée que chez les espèces ayant un type d'alimentation similaire à L. amboinensis. Elles  assurent également une forte coopération entre les membres du duo. Tout ça pour le bien du couple et de sa descendance, donc...

  Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.