Planète

En aquarium, l'agressivité des poissons dépend du volume... et du décor

ActualitéClassé sous :zoologie , poisson , aquarium

Par Quentin Mauguit, Futura

Les animaux ont besoin d'espace ! L'affirmation semble évidente pour la plupart de nos compagnons domestiques. Pourtant, il en est un qui est souvent oublié : le poisson ! Une étude révèle que l'agressivité des poissons peut être liée à la pauvreté du décor et donc, en pratique, à la taille des aquariums.

Un poisson a besoin de décors et d'espace pour se sentir bien dans un aquarium. C'est maintenant prouvé scientifiquement ! © -Fearless-, Flickr

Le confinement des animaux pose problème depuis que ses effets négatifs ont été démontrés pour de nombreuses espèces. Il affecte le bien-être des animaux captifs en causant l'apparition de comportements stéréotypés (mouvements répétitifs, agressivité, etc.). Si le public prend conscience et s'émeut de ces problèmes pour des animaux tels que les ours, les tigres ou les dauphins, il oublie bien souvent que les poissons se trouvant dans l'aquarium du salon sont eux aussi confinés dans un espace restreint. Une étude sérieuse vient de confirmer le lien existant entre l'agressivité des poissons, la taille des aquariums et, surtout, la complexité des décors.

Les cichlidés Midas (Amphilophus citrinellus) ont des comportements agressifs entre eux en aquarium et non dans le milieu naturel. C'est ce qu'a constaté Ronald G. Oldfield de l'université du Michigan. Il a dès lors souhaité tester les facteurs engendrant cette agressivité. Ses résultats sont publiés dans la revue Journal of Applied Animal Welfare Science.

Curieusement, l'effet de surpeuplement en aquarium est mis hors de cause. Les individus étudiés ont en effet montré des comportements agressifs identiques quelle que soit la quantité de poissons placés dans un aquarium de 38 litres (une taille standard fréquemment rencontrée dans les ménages français).

Ce cichlidés Midas Amphilophus Citrinellus peut être agressif en aquarium... parce qu'il manque d'intimité. © www.flower-horn.de

Le poisson doit se sentir chez lui

De même, l'augmentation de la taille des aquariums de 38 à 380 litres n'affaiblit pas la sensation de mal-être d'un poisson tant... qu'il n'y a pas de décors. En effet, le seul facteur à avoir provoqué une diminution des comportements agressifs est l'installation d'un environnement complexe. Tout comme l'être humain ou d'autres animaux, l'agressivité ressentie envers un congénère diminue lorsque le contact visuel est rompu. Le poisson a, en quelque sorte, besoin de pouvoir s'isoler des autres pour vaquer à ses affaires.

Or, la richesse de l'environnement que permet un aquarium dépend de sa taille. Un volume étriqué abrite moins de décors. Par conséquent, les poissons vivant à l'intérieur seront plus agressifs. Ces résultats valident certainement de nombreuses observations faites par des aquariophiles avertis.

Les poissons font partie de nos animaux domestiques. Avec son étude, Ronald G. Oldfield a probablement voulu rappeler qu'ils méritent autant d'attention que les chiens et les chats et qu'il faut également penser à leur bien-être. Il serait peut-être temps de cesser de mettre des poissons rouges dans des petits bocaux ronds et vides...