Le tigre de Sumatra est menacé d’extinction à cause de la déforestation. © vladislav333222, Fotolia

Planète

Alerte : le tigre de Sumatra est en danger d'extinction !

ActualitéClassé sous :zoologie , tigre , sumatra

La déforestation liée aux plantations de palmiers à huile risque de provoquer la disparition du tigre de Sumatra : en 20 ans, l'île a ainsi perdu 40 % de sa forêt primaire, poussant les tigres à se retrancher dans des poches isolées.

La déforestation liée aux plantations de palmiers à huile risque de provoquer la disparition du tigre de Sumatra, déjà en danger, ont mis en garde des chercheurs. Le grand carnivore a disparu des îles indonésiennes voisines de Java et de Bali, et ses chances de survie à Sumatra dépendent du maintien de son habitat, selon une étude publiée dans la revue Nature Communications.

Cet habitat s'est réduit de 17 % entre 2000 et 2012 et sa population a chuté d'un nombre estimé de 742 adultes à 618 sur la même période, selon les chercheurs. Entre 1990 et 2010, Sumatra a vu disparaître 40 % de sa forêt primaire, au profit, notamment, de la production d'huile de palme. Et les tigres se retrouvent ainsi acculés dans des poches isolées de la forêt.

« La dégradation de vastes étendues sauvages poussent les tigres un peu plus près de l'extinction, a commenté l'auteur principal de l'étude Matthew Luskin, doctorant à l'université de Californie à San Diego.  Des sous-populations de tigres sont également considérablement plus fragmentées, augmentant de beaucoup la menace d'extinction en tant qu'espèce dans chaque forêt », a-t-il ajouté.

La dégradation de vastes étendues sauvages poussent les tigres un peu plus près de l'extinction

Il reste seulement deux habitats suffisamment grands pour accueillir plus de 30 femelles en âge d'avoir des petits, un chiffre considéré par les experts comme le seuil à partir duquel une population est viable sur le long terme.

Un tigre de Sumatra au zoo Taronga, à Sydney, le 13 septembre 2017. © Peter Parks, AFP/Archives

La déforestation réduit l’habitat de ce félin qui a besoin de grands espaces

Le braconnage, porté par la demande chinoise de divers organes de l'animal auxquels sont attribués des pouvoirs de stimulation de la vitalité et de la virilité, contribue également à son déclin.

Luskin et deux de ses collègues ont passé un an à explorer des parties reculées des forêts de Sumatra, installant des centaines de caméras et d'appareils photo se déclenchant au passage d'un animal. Chaque tigre étant reconnaissable à ses rayures différentes d'un individu à l'autre, les chercheurs ont pu déterminer que l'habitat d'un félin s'étendait sur environ 400 km2.

« C'est beaucoup plus étendu que les habitats de tigres dans d'autres régions comme l'Inde, et cela indique qu'ils ont besoin de parcs plus grands pour survivre », ont-ils expliqué dans un communiqué, notant malgré tout quelques bonnes nouvelles.

Les images ont ainsi montré que les populations de tigres dans les forêts primaires intactes avaient augmenté et étaient 50 % plus élevées que dans des forêts exploitées pour le bois. « Sauvegarder les étendues restantes de forêt primaire est maintenant absolument critique », a insisté un des auteurs, Mathias Tobler, de l'organisation San Diego Zoo Global.

Pour en savoir plus

En vidéo : la tigresse de Sumatra et ses petits, une première !

Article de Grégoire Macqueron, par le 8 janvier 2010

Le WWF a filmé pour la première fois une preuve que les tigres se reproduisent à Sumatra. Et cette preuve n'est autre qu'une tigresse et ses deux petits venus renifler avec curiosité la caméra installée en forêt par l'ONG. Mais seront-ils capables de survivre sur cette île ?

Sumatra était, mais n'est plus, la terre des tigres. La jungle de Sumatra était en effet considérée comme un habitat primaire du Tigre de Sumatra (Panthera tigris sumatrae), c'est-à-dire un habitat naturel nécessaire à la reproduction de cette espèce et capable d'en accueillir sur le long terme des densités maximales. En juillet 2009, cet enregistrement, obtenu grâce à un piège à caméra à déclenchement infrarouge, en apporte enfin la preuve.

Des bébés tigres viennent renifler la caméra. © WWF

Selon Barney Long, spécialiste des tigres au WWF, « Cet enregistrement d'une mère avec deux rejetons qui semblent en bonne santé est un heureux événement. Mais le défi est d'assurer un futur pour ces petits - et pour l'ensemble des derniers tigres sauvages. Il pourrait n'y avoir plus que 3.200 tigres dans la nature et c'est cette année que nous pouvons commencer à véritablement changer la trajectoire pour ces tigres ».

En Indonésie, il reste même à peine 400 Tigres de Sumatra, qui sont menacés en continu par le braconnage et la déforestation.

« Quand ces bébés tigres seront assez âgés pour quitter leur mère, ce qui devrait arriver bientôt, ils devront trouver leur propre territoire, ajoute Barney Long. Où iront-ils ? Face à tant de déforestation et de braconnage à Sumatra, les tigres ont beaucoup de mal à éviter les rencontres avec les hommes. »

Les tigres fêteront-ils la prochaine année du tigre ?

2010 est à la fois l’année de la biodiversité et l'année chinoise du tigre. Le WWF compte donc bien en profiter pour intensifier les efforts de conservation. Son objectif est non seulement de stopper la disparition du tigre en Asie, mais aussi de doubler ses effectifs d'ici 2022, la prochaine année du tigre.

Le WWF agira pour ce faire à travers tous les moyens dont elle dispose, que ce soit via la Global Tiger Initiative de la Banque Mondiale, en faisant pression sur les groupes papetiers qui exploitent les forêts asiatiques ou en demandant l'amélioration de la législation américaines sur la détention de tigres. Les Etats-Unis sont en effet le pays où il y a le plus grand nombre de tigres en captivité. Il serait regrettable que les tigres américains approvisionnent le marché noir des produits tirés du tigre (fourrure, moustaches, etc.).

  • La déforestation qui touche Sumatra est liée aux plantations d’huile de palme.
  • Par perte de son habitat, le tigre est contraint de vivre dans de petites zones isolées.
  • Il ne reste plus que deux habitats pouvant accueillir 30 femelles, soit le seuil de viabilité d’une population.
Cela vous intéressera aussi

5 drôles boules de poils sur Terre  Du Sphynx à la poupée de chiffon, du plus rare au petit dernier, découvrez cinq races de chat exceptionnelles.