Planète

Journée mondiale de l'Eau : 1,1 milliard d'êtres humains sans eau potable

ActualitéClassé sous :Terre , Eau , sécheresse

-

Alors que s'ouvre le quatrième Forum Mondial de l'Eau à Mexico, des organisations de solidarité internationale, de développement et de protection de l'environnement françaises et leurs partenaires du Sud appellent la France, et l'ensemble des acteurs du développement (institutions financières bilatérales et multilatérales) à mobiliser des moyens ambitieux et à prendre des mesures urgentes pour permettre un accès équitable et durable à l'eau, ressource vitale pour tous.

Journée mondiale de l'Eau

Quelles avancées depuis le dernier forum mondial de l'eau ?

Effets d'annonce, maintes fois dénoncés par les associations, et beaux discours entamant chaque jour la crédibilité des gouvernements, sont toujours au goût du jour, alors que la situation de l'eau dans le monde est dramatique. Le droit à l'eau pour tous n'est toujours pas reconnu ; 1,1 milliard d'êtres humains sont toujours privés d'eau potable et 2,5 milliards n'ont pas de structure d'assainissement. Chaque jour, 30 000 personnes meurent d'une consommation d'eau polluée. Les milieux naturels se dégradent menaçant les moyens de subsistance des populations.

Il est urgent que les gouvernements appliquent leurs engagements en adoptant une approche qualitative et équitable des problèmes d'accès à l'eau et à l'assainissement.

Car l'eau est au cœur de toutes les problématiques de pauvreté : alimentation, santé, éducation et émancipation des femmes, sécurité et souveraineté alimentaire, activités économiques, préservation des milieux aquatiques. De nombreux rapports et déclarations reconnaissent sa valeur sociale et environnementale et affirment la nécessité d'associer aux décisions tous les acteurs concernés et pas uniquement les décideurs politiques et économiques. Dans les faits, ces impératifs sont battus en brèche par des intérêts économiques et financiers. Le défi actuel des projets internationaux est donc de faire des questions sociales et politiques une priorité et de donner aux acteurs locaux les moyens d(agir.

Cest pourquoi des organisations de solidarité internationale françaises et leurs partenaires du Sud demandent à la France et à la communauté internationale, pour atteindre les Objectifs de Développement du Millénaire :

  • de mettre en œuvre une gestion durable et équitable des ressources en eau et de préserver les milieux aquatiques, garants d'une eau de qualité ;

  • de reconnaître le droit d'accès à l'eau pour tous ;
  • de prendre des décisions budgétaires en adéquation avec les actions à engager ;
  • de développer un service public intégrant les acteurs locaux et de donner davantage de moyens aux acteurs publics nationaux et locaux ;

  • de permettre la participation des citoyens aux prises de décisions.