Planète

Falcarius utahensis : chaînon manquant entre les dinosaures carnivores et herbivores ?

ActualitéClassé sous :paléontologie , dinosaures , Falcarius utahensis

Falcarius utahensis était-il carnivore ou herbivore ? C'est là toute la question car les ossements de cette nouvelle espèce de dinosaure découverts récemment dans l'Utah présentent des caractéristiques des deux modes alimentaires...

© Mike Skrepnick Falcarius utahensis, un étrange dinosaure...

Les chercheurs américains de l'Université d'Utah publiaient leur étude sur cet étrange dinosaure le 5 mai dernier dans la revue Nature. Découvert à Cedar Mountain, dans l'Utah, Falcarius utahensis « présente les premières caractéristiques associées aux dinosaures herbivores, incluant une diminution de la taille des dents, une élongation des intestins nécessaire à la fermentation des plantes, et les stades précoces de modification de la longueur des pattes de façon à ce qu'ils puissent porter un corps volumineux au lieu de courir vite après leur proie » explique James Kirkland, auteur principal de la publication. Après Utahraptor, Nedcolbertia et Gastonia, c'est la quatrième espèce que le paléontologue découvre en 11 ans sur ce site. Cedar Mountain abriterait encore des centaines, voire des milliers de fossiles de dinosaures !

Falcarius appartient à la famille des thérizinosaures qui vivaient il y a 125 millions d'années, comme le Beipiaosaurus, découvert récemment dans le sud-est de la Chine. Mais lui serait le plus primitif de ce groupe connu depuis une cinquantaine d'années. Il a une allure qui sort de l'ordinaire, en effet. Imaginez un dinosaure debout sur ses pattes arrières, de 4 mètres de long pour 1,40 mètres de haut, avec de grandes griffes de 10 cm, des petites dents... et des plumes ! Ce qu'il n'empêche pas qu'il soit également cousin du Velociraptor, carnivore, avec qui il partage un ancêtre commun encore inconnu...« Avec Falcarius, nous avons une preuve concrète d'un changement de comportement alimentaire majeur, certainement le meilleur exemple documenté parmi les dinosaures. Cette bête est un lien manquant entre les petits dinosaures prédateurs et les étranges thérizinosaures herbivores et hautement spécialisés » insiste Scott Sampson, co-auteur de l'étude.

Cependant, malgré ses dents adaptées à la mastication des végétaux (et non plus triangulaires comme chez les carnivores), son bassin plus large pour accueillir un système digestif plus long, son cou plus allongé, ses membres antérieurs plus flexibles sans doute pour atteindre sa nourriture, et ses griffes typiques des dinosaures préférant se nourrir de viande, les paléontologues ne sont pas encore certains du régime alimentaire de Falcarius utahensis : végétarien, carnivore ou bien les deux ? S'ils hésitent, ils ont bien compris qu'ils avaient sous les yeux un spécimen très important dans l'évolution des dinosaures, car précise encore James Kirkland : « toutes les lignées d'animaux végétariens ont des ancêtres carnivores ! ».