Planète

Marée noire de Louisiane : le pétrole afflue cinq fois plus rapidement

ActualitéClassé sous :océanographie , développement durable , louisiane

Le pétrole qui s'échappe de la plate-forme pétrolière Deepwater Horizon et du puits qu'elle a foré pourrait constituer la pire marée noire de l'histoire des Etats-Unis. Une nouvelle fuite semble confirmer ce sombre pronostic. C'est maintenant 5.000 barils de pétrole par jour qui noircissent la mer, cinq fois plus que les premières estimations... Une seule solution, désormais : le feu.

La nappe de pétrole (Oil Slick) du Golfe du Mexique, telle qu’elle était le 25 avril 2010, à une trentaine de kilomètres des côtes de la Louisiane, observée par le radiomètre Modis (Moderate Resolution Imaging Spectroradiometer) d'un satellite Aqua, de la Nasa. La marée noire risque de les atteindre dans la soirée du 30 avril. © Nasa / Modis Rapid Response Team

Alors que les tentatives de colmater les brèches de la station Deepwater Horizon, engloutie le 22 avril suite à une explosion et un incendie, ont échoué, une nouvelle fuite a été découverte. Ce sont désormais 5.000 barils de pétrole par jour qui se répandent dans le Golfe du Mexique, (soit près de 800.000, litres, un baril équivalant à 159 litres). C'est cinq fois plus que ce qui avait été initialement annoncé.

Les autorités américaines luttent à présent pour éviter que la nappe de pétrole, de près de mille kilomètres de circonférence, n'atteigne les côtes de la Louisiane et ses marais littoraux, un écosystème riche et fragile où vivent de très nombreux oiseaux. Alors que la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) annonce que la nappe, poussée par les vents, pourrait souiller le littoral à partir de vendredi, une flottille de navires des garde-côtes et de BP, la compagnie exploitante, s'est résolue à mettre le feu au pétrole.

Une image réalisée le 28 avril par le satellite RadarSat, à 11 h 51 TU (deux heures de plus en heure française). La nappe de pétrole s'échappant du forage de l'ex-plate-forme Deepwater Horizon est bien visible. L'agrandissement montre les navires présents sur zone et tentant de réduire la marée noire. En B, le delta du Mississpi. En A, La Nouvelle-Orléans. (Cliquer sur l'image pour l'agrandir.) © Canadian Space Agency

Le nettoyage par le feu pour protéger les marais

Mesure radicale et polluante pour l'atmosphère, cet incendie a le mérite de réduire les quantités de pétrole en mer. Après avoir concentré une partie de la nappe à l'aide d'un barrage flottant, le feu y a été mis par un flotteur placé en son centre. La manœuvre devra attendre que les vents faiblissent pour être répétée.

De son côté, le gouverneur de la Louisiane a demandé une aide d'urgence au ministère de la sécurité intérieure pour faire face à la catastrophe et à son urgence. Les autres Etats américains frontaliers craignent à leur tour d'être touchés par la marée noire, ce qui serait désastreux pour leur environnement littoral, mais aussi pour l'industrie du tourisme et les pêcheries.

Ce qui semble être la pire marée noire qu'aient connue les Etats-Unis pourrait être désastreux pour l'économie locale des Etats riverains du Golfe du Mexique et marquer durablement les écosystèmes côtiers. (Vous pouvez télécharger notre fond d'écran marée noire.)