Planète

Il y a 50 ans, Jacques Piccard au plus profond du monde

ActualitéClassé sous :océanographie , 23 janvier 1960 , bathyscaphe

Le 23 janvier 1960, un bathyscaphe se posait au fond de la fosse des Mariannes, dans l'océan Pacifique. A son bord, Don Walsh, lieutenant de vaisseau à l'US Navy, et Jacques Piccard, fils d'Auguste et père de Bertrand, devenaient les hommes les plus profonds, à plus de dix kilomètres sous la surface.

Le bathyscaphe Le Trieste devait être remorqué par un navire. © U.S. Naval Historical Center Photograph

Ce jour-là, cinq heures durant, il n'y a aucun homme plus loin du ciel. Jacques Piccard et Don Walsh reposent à bord du Trieste au lieu-dit Deep Challenger, au fond de la fosse des Mariannes, dans l'océan Pacifique, à mi-chemin entre le Japon et la Nouvelle-Guinée. Ce 23 janvier 1960, l'endroit est déjà connu comme le lieu le plus profond du monde et rares sont ceux qui pensent y trouver quelque chose d'intéressant. Mais les deux hommes voient et filment l'impensable : des crevettes et un poisson.

Les instruments indiquent alors 11.521 mètres mais des mesures ultérieures ramèneront la profondeur atteinte à 10.916 mètres. Le record risque de tenir encore longtemps, jusqu'à ce que l'on trouve quelque part un endroit plus profond, que l'on décide d'y aller... et qu'on en ait les moyens. Il n'existe en effet aujourd'hui aucun submersible habitable capable d'égaler la prouesse de cet engin construit en 1954. Seuls des engins télécommandés, les ROV (Remote Operated Vehicle), peuvent désormais atteindre ces endroits, comme le Nereus, qui a d'ailleurs exploré la fosse des Mariannes.

Etape suivante : le mésoscaphe, premier sous-marin touristique

Le Trieste n'était pas un sous-marin mais un bathyscaphe, une invention d'Auguste Piccard, père de Jacques. Le savant suisse avait adapté à l'océan le principe du ballon stratosphérique qui l'avait amené à 15.781 mètres d'altitude, un autre record de cet explorateur vertical, comme Auguste Piccard se nommait parfois quand ce n'était pas savanturier.

Océanographe, écologiste avant l'heure, défenseur actif de l'océan, inspirateur du Sea Orbiter, Jacques Piccard a fait découvrir le fond du lac Léman à 32.000 personnes dans son mésoscaphe baptisé du nom de son père. Il est décédé le premier novembre 2008.

Son fils, Bertrand Piccard, poursuit les aventures familiales. En 1999, il réalise un tour du monde sans escale avec Brian Jones à bord du ballon Breitling Orbiter. Aujourd'hui, il travaille à son projet Solar Impulse, préparant un autre tour du monde, celui d'un avion électrique uniquement alimenté par des cellules solaires.