Eva est une des tortues marines recueillies par Christian Miller dans son centre d’accueil et de soin du Queensland. Le photographe, inquiet du sort de ces animaux en danger, s’est réjoui qu’elle ait repris de l’appétit. Sa photo « Got it » (Je l’ai, en français) a reçu le premier prix dans la catégorie Bassin. © Christian Miller, Ocean Art Underwater Photo Competition

Planète

Les plus belles photos sous-marines de 2016

ActualitéClassé sous :océan , océanographie , océan Pacifique

-

Les résultats de la sixième édition du prestigieux concours de photographies sous-marines Ocean Art Underwater viennent d'être dévoilés. Voici cinq photos récompensées qui nous invitent à franchir la frontière de la surface, à la rencontre des habitants du monde marin, encore si mal connu.

Représentant plus de 70 % de la surface du globe terrestre, les océans sont des territoires encore largement méconnus. Chaque année, les explorateurs y font des rencontres merveilleuses, découvrant de nouvelles espèces vivantes dans ce milieu de plus en plus menacé (réchauffement climatique, acidification de l’eau par le CO2, déchets plastiques qui pullulent, pêche industrielle, polluants, etc.).

Créé il y a six ans, le concours international de photographies sous-marines, Ocean Art Underwater Photo Competition, nous invite à faire plus ample connaissance avec les océans et leurs habitants grâce aux lauréats des diverses catégories (16 au total : du Grand-Angle aux récifs coralliens, en passant par les portraits, les eaux froides ou les nudibranches). Pour l'édition 2016, dont les résultats ont été annoncés le 8 janvier, les participants venaient de 60 pays. Plus de 75.000 dollars de prix ont été distribués parmi les vainqueurs de ce grand concours prestigieux. Quand l'art et la science s'emmêlent...

Premier prix dans la catégorie Grand angle : un lasso sous les eaux

Avec cette photographie qui semble presqu'irréelle intitulée « Blue Lasso » (lasso bleu, en français), Matty Smith a obtenu la première place dans la catégorie Grand Angle mais aussi le Grand prix général du concours. Les conditions étaient réunies pour une photo remarquable.

L'action se situe au large de la baie Bushrangers, en Australie, non loin de Melbourne. L'éclairage rend l'acteur au premier plan, une physalie (Physalia utriculus), plus impressionnant et surréaliste que d'ordinaire. Le redoutable prédateur vient sans doute de foudroyer un petit poisson ou un crustacé qui passait par là. Le lasso bleu se rétracte pour acheminer la proie jusqu'à son estomac.

Une physalie (Physalia utriculus), un cnidaire siphonophore vivant accroché à la surface par son flotteur, déploie son fil de pêche au large des côtes du sud-est de l’Australie. © Matty Smith, Ocean Art Underwater Photo Competition

Troisième prix Grand-Angle

L'auteur de cette photographie intitulée « Mirror, mirror », Troy Mayne, raconte que comme lui, les tortues vertes (Chelonia mydas) sont des visiteuses régulières de la Grande barrière de corail. D'ailleurs, elles se sont beaucoup habituées (trop ?) à la présence humaine — croissante avec le tourisme — si bien que certaines, comme celle qui s'est laissé prendre en photo, s'approche très près des plongeurs et montre une grande curiosité. Et c'est réciproque.

Une tortue verte qui sympathise avec un plongeur dans la Grande barrière de corail. © Troy Maine, Ocean Art Underwater Photo Competition

Premier prix dans la catégorie Macro

Dennis Corpuz était bien placé lorsque cette sépiole a ouvert ses tentacules. Cela n'a duré que 3 à 7 secondes, raconte le photographe, mais ce fut suffisant pour capter cette étoile pourpre très furtive, surprise dans les eaux des Philippines.

Sur cette photo intitulée « Amazing Squid », on peut admirer en gros plan une sépiole qui nous tend les bras, ou plutôt ses huit plus grosses tentacules (elle en a deux de plus, très fines, préhensiles et peu visibles ici). © Dennis Corpuz, Ocean Art Underwater Photo Competition

Premier prix dans la catégorie des nudibranches

Grâce au dispositif de micro-lentille fish-eye et le flash en anneau relié à son appareil, Rafael Cosme a pu capturer un couple de nudibranches, des limaces de mer, dans leur intimité. Au même moment, clin d'œil du photographe, sa femme nageait dans ces eaux sombres au large de Bali, à l'arrière-plan de cette scène.

Des limaces de mer s’enlacent dans les eaux de Bali sous l’œil du photographe. © Rafael Cosme, Ocean Art Underwater Photo Competition

Premier prix dans la catégorie Supermacro

Comme beaucoup de poissons vivant dans l'océan Pacifique nord, c'est le mâle des très beaux Hemilepidotus hemilepidotus, surnommé le Seigneur Rouge Irlandais, qui garde les œufs et les ventile.

Chad Tamis raconte que c'était un défi pour lui de les photographier car il lui fallait rester immobile dans le courant et avoir des gestes précis. Parmi la dizaine de ces pères montant la garde dans les eaux autour de l'île de Vancouver, « j'ai trouvé un mâle qui ne semblait pas trop gêné par ma proximité et avait une nageoire près des œufs, explique-t-il. J'ai pu ainsi avoir des détails des deux, comme les yeux des progénitures qui se développent ». La photo s'intitule « Under my wing » (Sous mon aile, en français).

Un père Seigneur Rouge Irlandais protège ses progénitures des prédateurs. © Chad Tamis, Ocean Art Underwater Photo Competition