Planète

En bref : la tempête tropicale Isaac se dirige vers l'Arkansas

ActualitéClassé sous :météorologie , ouragan , Isaac

Isaac a été déclassé en tempête tropicale ce mercredi après son passage près de la Nouvelle-Orléans. Il poursuit désormais lentement sa route en direction de l'Arkansas. De nombreux dégâts ont été répertoriés, mais bien moins qu'après le passage de Katrina. Les digues construites pour protéger la capitale de la Louisiane ont bien résisté.

Trajectoire que devrait suivre la tempête tropicale Isaac durant les prochains jours (selon des prévisions de la Noaa et du NHC). © Idé

Trajectoire que devrait suivre la tempête tropicale Isaac durant les prochains jours (selon des prévisions de la Noaa et du NHC). © Idé

 

Après être passé à l'ouest de la Nouvelle-Orléans hier, Isaac poursuit désormais sa route en direction du nord-ouest à l'intérieur de l'État de la Louisiane et devrait atteindre le sud de l'Arkansas ce vendredi. La perturbation est arrivée sur le littoral américain sous la forme d'un ouragan de catégorie 1 (sur une échelle de 5), il a depuis été déclassé en tempête tropicale par le National Hurricane Center (NHC). Il devrait continuer à s'affaiblir d'ici la fin de la semaine jusqu'à devenir une dépression tropicale.

De graves inondations ont été observées sur le littoral mais les digues construites pour protéger la Nouvelle-Orléans après le passage de Katrina ont bien résisté. Isaac se déplace très lentement (13 km/h) tandis que des vents soutenus de 85 km/h continuent de souffler jusqu'à 280 km de son centre. Des pluies diluviennes sont donc encore attendues sur la ville. Des marées de tempête pouvant provoquer de nouvelles inondations sont également prévues près des côtes.

Côté bilan, une personne serait décédée dans l'incendie de sa maison (il y avait eu 1.800 morts lors du passage de l'ouragan Katrina, de catégorie 3). Près de 3.000 personnes ont dû être évacuées dans le comté de Plaquemines (à 30 km au sud de la Nouvelle-Orléans) à la suite de la submersion d'une digue haute de 3 m. Les vents violents ont aussi causé le déracinement de nombreux arbres, des dégradations de toitures et un grand nombre de dommages sur le réseau électrique. Près de 700.000 personnes ont été privées de courant. Les dégâts actuels sont estimés à 2,5 milliards de dollars.