Planète

Une nouvelle espèce de dauphin à bosse en Australie

ActualitéClassé sous :mammifère marin , Australie , Dauphin à bosse

-

Un dauphin à bosse australien a été nommé Sousa sahulensis, du nom du plateau continental où il vit. C'est peut-être la fin d'une longue polémique sur la classification de ces cétacés.

Sousa chinensis, espèce proche de Sousa sahulensis, a une coloration blanche caractéristique comme on peut le voir sur cette photo. © takoradee, Wikimedia Commons, cc by sa 2.5

Les dauphins à bosse représentent un groupe répandu de cétacés présents sur les côtes d'Afrique, d'Asie et d'Océanie. Alors qu'ils sont classés dans le genre Sousa, leur taxonomie fait l'objet de controverses depuis de nombreuses années. Certains estiment qu'ils font tous partie de la même espèce mais des travaux récents semblent indiquer qu'il en existe plusieurs distinctes.

Trois espèces de dauphins à bosse ont déjà été nommées. Dans l'Atlantique, Sousa teuszii possède une coloration grise uniforme et une bosse dorsale. On le rencontre sur les côtes ouest de l'Afrique. Son cousin Indo-Pacifique désigné aussi dauphin blanc de ChineSousa chinensis, possède quant à lui une large nageoire dorsale et une coloration blanche caractéristique. Il nage le long des côtes est de l'Inde jusqu'à la Chine et l'Asie du Sud-est. Quant au troisième, Sousa plumbea, décrit par Cuvier en 1829, il est présent dans l'océan Indien.

Dans un nouvel article paru dans Marine Mammal Science, deux scientifiques proposent une révision de la taxonomie des dauphins à bosse et une description d'une nouvelle espèce australienne grâce à des enregistrements historiques, des descriptions physiques et des données génétiques sur les dauphins à bosse. Pour Thomas Jefferson, principal auteur de l'article, « nous sommes finalement parvenus à régler de nombreuses questions de longue date sur les dauphins à bosse — en particulier combien d'espèces existent en réalité — en utilisant une quantité énorme de données récoltées pendant deux siècles et analysées avec les outils scientifiques les plus récents ».

Comme le montre cette carte, Sahul est une plateforme continentale comprenant une partie aujourd’hui immergée, entre la Nouvelle-Guinée et l’Australie. © Maximilian Dörrbecker (Chumwa), Wikimedia Commons, cc by sa 2.5

Deux espèces séparées par la ligne Wallace

La nouvelle espèce décrite par les auteurs vit dans les eaux du nord de l'Australie, au sud de la Nouvelle-Guinée, au niveau de la plateforme continentale Sahul à qui elle doit son nom. Les signes distinctifs de Sousa sahulensis sont sa longueur, son nombre de dents et de vertèbres, sa nageoire dorsale plus basse et plus large à la base que celles de Sousa teuszii et Sousa plumbea, sa couleur gris foncé qui se dénote de la coloration blanche de Sousa chinensis.

Un autre résultat intéressant est que le dauphin australien possède une répartition qui suit la barrière biogéographique décrite par Alfred Russell Wallace : la ligne Wallace. À l'ouest de celle-ci, les espèces d'animaux terrestres seraient surtout d'origine asiatique tandis qu'à l'est, elles proviendraient d'ancêtres australiens. Elle départage vraisemblablement aussi les dauphins à bosse Indo-Pacifique de leurs cousins australiens.

Howard Rosenbaum, également auteur de l'article, estime que ceci devrait aider à la protection de ces animaux menacés par les pêcheurs, les impacts des navires et la modification de leurs habitats côtiers.