Planète

Un séisme en Alaska impose une brève alerte au tsunami

ActualitéClassé sous :géologie , séisme en Alaska , séisme

Un fort séisme de magnitude 7 s'est produit aujourd'hui au large de l'Alaska, près des îles Aléoutiennes, et a fait craindre un raz-de-marée. Mais c'est une vaguelette qui a touché les îles Aléoutiennes.

Le séisme qui s'est produit ce matin est né sous le fond de l'océan Pacifique, à quelques dizaines de kilomètres au sud des îles Fox, à la frontière entre deux plaques, sur une zone de subduction, marquée par une chaîne de montagnes (dont les îles Aléoutiennes sont la partie émergée) et par une fosse océanique profonde au pied de cette chaîne. © Idé Graphics

À 6 h 56 en heure locale (10 h 56 TU, soit près de 13 h pour la France métropolitaine), un fort séisme s'est produit au fond de l'océan Pacifique, à quelques dizaines de kilomètres des îles Fox, qui font partie de l'archipel des îles Aléoutiennes, au sud-ouest de l'Alaska.

Selon l'USGS (US Geological Survey), le séisme a atteint une magnitude de 7,1 et l'hypocentre (le point de départ de la rupture) serait situé à 35 kilomètres de profondeur sous la surface de l'océan.

Le tremblement sous-marin n'a provoqué aucun dégât à terre mais sa violence a fait craindre un possible raz-de-marée. Une alerte au tsunami a été lancée pour être finalement rapidement levée.

Cette zone est connue des géologues et riche en secousses sismiques. Ce chapelet d'îles qui relie la pointe de l'Alaska, à l'est, au Kamtchaka, à l'ouest, et qui sépare l'océan Pacifique de la mer de Bering, marque la limite entre deux plaques tectoniques. Au sud de l'archipel, le fond marin forme une fosse profonde, dépassant les 7.000 mètres. C'est donc une zone de subduction, où le plancher de l'océan Pacifique glisse sous la plaque nord-américaine.