Planète

Observations détaillées de la séparation des plaques continentales en Ethiopie

ActualitéClassé sous :géologie , Mer Morte , continent

L'un des grands chantiers de notre planète est en train de se poursuivre de la Mer Morte au cœur de l'Afrique noire. Le continent africain se sépare en deux le long de précipités impressionnants, phénomène illustré par l'apparition de volcans et l'ouverture de la Mer Morte pour former un océan. Entre la montagne turque Taurus et la Mer Morte, les plaques terrestres africaine et arabe se rapprochent très fortement, générant d'importants tremblements de terre.

La séparation du continent africain provoque l'apparition de volcans

Les chercheurs du GFZ (centre de recherches géologiques de Potsdam), sous la direction de Georg Rumpker, ont pu pour la première fois observer de plus près la frontière entre deux plaques terrestres au niveau de la Mer Morte. La "cassure" du continent africain y est responsable des mouvements des plaques. Depuis des millions d'années, le continent s'ouvre du nord de la Mer Morte au sud, la plaque arabe se séparant de l'Afrique en se déplacent vers le nord. Une fissure de 6.000 km à travers l'Afrique de l'Est jusqu'au Mozambique prendra par ailleurs naissance suite à la séparation de la plaque somalienne, se dirigeant vers l'est.

Des équipes de chercheurs internationales se sont concentrées sur le point de rencontre des 3 plaques, dénommé Afar, afin de mener des études et observations sur la formation d'un océan et la séparation des continents. Dans le cadre du programme "Eagle-Projekt" (Ethiopia Afar Geoscientific Lithospheric Experiment), des mesures sismiques permettant de passer au crible la terre ont été effectuées. D'après les calculs des scientifiques, le fossé est-africain aura pris dans 10 millions années les dimensions de la Mer Morte. L'Afrique de l'Est sera alors un continent indépendant.

Les chercheurs ont publié leurs conclusions notamment en ce qui concerne la façon dont s'opérera la séparation dans la revue Nature.