Planète

Dossier : à la découverte de la meule et des pierres meulières

ActualitéClassé sous :géologie , Vie du site , meule

Découvrez le dossier Meule : histoire et géologie des pierres meulières. Découvrez l'histoire des meules, les secrets de fabrication, les sites connus pour leur grès et les caractéristiques des pierres utilisées.

Découvrez la meule à travers l'histoire et la géologie des pierres meulières. © Yelkrokoyade licence Creative Commons Paternité – Partage des conditions initiales à l’identique 3.0 Unported, 2.5 Générique, 2.0 Générique et 1.0 Générique

 

Impressionnantes pierres arrondies, travaillées dans le grès, les meulières constituent les meules servant à moudre le grain et d'autres substances. Claire König nous offre une visite géologique et historique des sites en lien avec cette activité.

 

Avant de rentrer plus en détail dans l'histoire et la fabrication des meules, intéressons-nous au vocabulaire lié, qui présente bien des irrégularités, et donc des difficultés : moudre, quel drôle de verbe !

 

Depuis la fin du Paléolithique, l'usage de la meule est resté constant jusqu'à la fin du XIXe siècle, où elle fut remplacée par des machines d'un genre nouveau. Entretemps, on connaissait le moulin d'Olynthe.

 

À l'échelle de l'histoire, il semble que des essais de fabrication de meules aient été réalisés avec la plupart des types de roches disponibles : calcaires, gréseuses, basaltiques. Voyons les différentes pierres meulières.

 

Dans les années 1820-1830 les meules monolithiques seront remplacées par des meules faites de carreaux assemblés. Comment sont fabriquées ces meules ?

 

Le grès est une roche qui servira beaucoup dans la fabrication de meules. Le Lias inférieur de Vendée est un dépôt peu épais et lacunaire en discordance avec le socle. Ce sont essentiellement des dépôts fluviatiles et marins : les grès de l'Hermenault.

 

La grésification est la formation d'une roche constituée de grains sable réunis par des ciments. Cela paraît être un processus assez simple, cependant plusieurs facteurs interviennent nécessairement. 

 

Le massif de La Chartreuse est caractérisé par la roche calcaire. C'est ici, au mont Saint-Martin, que se situe la célèbre meulière des dauphins, découverte en 2002.

 

Aux portes de la Brie et de la Champagne, La Ferté-sous-Jouarre, bâtie sur les deux rives de la Marne, est située au confluent de la Marne et du Petit-Morin. Elle est désignée comme la capitale des meulières, avec notamment la maison du meulier.

 

Il est indispensable, pour la bonne mouture et pour la conduite des meules dites anglaises et demi-anglaises d'observer de la manière la plus scrupuleuse des recommandations précises sur l'entretien des meules.

 

Si vous souhaitez aller plus loin dans la découverte des meulières, consultez la bibliographie renseignée par l'auteur.