Le rappel de millions de Galaxy Note 7 et la question de leur destruction pose le problème du difficile recyclage des téléphones mobiles. Pour l'instant, cette industrie est très loin d'une situation durable. © Maxx-Studio, Shutterstock

Planète

Le Samsung Galaxy Note 7 bientôt de retour

ActualitéClassé sous :Environnement , Galaxy Note 7 , Samsung Galaxy

Relaxnews

Samsung veut remettre en vente des smartphones Galaxy Note 7 reconditionnés, dont 2,5 millions d'exemplaires avaient été rappelés ou retirés après de nombreux incidents liés à un défaut sur la batterie.

Samsung vient d'annoncer qu'il allait mettre en vente prochainement des versions reconditionnées de ses smartphones Galaxy Note 7, objets d'un gigantesque rappel pour des raisons de sécurité, mettant en avant l'aspect pro-environnemental de l'opération. Le fiasco du Galaxy Note 7 représente l'une des pires déconvenues pour le mastodonte sud-coréen, premier fabricant mondial de smartphones.

Il avait été contraint en septembre dernier d'ordonner un rappel planétaire de 2,5 millions de Note 7 après que plusieurs d'entre eux eurent explosé ou pris feuSamsung avait alors mis en cause la batterie. Il avait ensuite fini par renoncer complètement, en octobre, à la production de cet appareil qui devait concurrencer l'iPhone 7 d'Apple, quand les nouveaux Note 7 ont pris feu à leur tour. Ils sont depuis interdits à bord des avions presque partout dans le monde.

Le groupe électronique souhaite désormais les remettre sur le circuit sous forme de « téléphones reconditionnés ou téléphones de location ». Ces appareils seront « recyclés et adaptés d'une manière favorable à l'environnement », notamment en récupérant tous les éléments possibles, explique l'entreprise dans un communiqué.

L’annonce de Samsung concernant le Galaxy Note 7 intervient la veille de la présentation de son très attendu Galaxy S8. © Aaron Yoo, Flickr, CC-ND 2.0

Une décision qui ne fait pas l'unanimité

Pour déterminer quels smartphones pourront être reconditionnés, Samsung affirme qu'il consultera les autorités de régulation et . La date de mise sur le marché de ces premiers téléphones reconditionnés reste à déterminer, souligne Samsung.

« Cela représente une immense victoire pour tous ceux qui se sont battus, et une nouvelle étape pour changer la façon de produire et de se débarrasser des objets électroniques », s'est félicité Jude Lee, du groupe écologiste Greenpeace, qui a mené campagne pendant des mois pour alerter sur les conséquences environnementales du rappel massif.

Jan Dawson, de Jackdaw Research, estime à l'inverse que la décision « ressemble à un faux pas » pour Samsung, au moment où il s'apprête à lancer son nouveau smartphone, le Galaxy S8. Pour lui, « bien que le désir de minimiser l'impact environnemental soit louable, et Samsung bénéficiera à n'en pas douter du reconditionnement des téléphones, il aurait mieux valu faire ce qui était prévu initialement et abandonner complètement » ce modèle.

Pour en savoir plus

Galaxy Note 7 : que vont devenir les millions de smartphones retirés de la vente ?

Article initial de Jean-Luc Goudet, paru le 04/11/2016

Que va faire Samsung des millions de Galaxy Note 7 invendus ou récupérés chez les clients ? Greenpeace lance une pétition pour inciter la société sud-coréenne à recycler le maximum de matériaux, métaux et terres rares, et réduire la pollution induite et le gâchis. L'ampleur de cette mise au rebut est en effet exceptionnelle et la question soulève le problème du recyclage des téléphones mobiles actuels, toutes marques confondues.

« Demandez à Samsung d'arrêter la destruction de 4,3 millions de téléphones Galaxy Note 7 » : c'est le libellé de la pétition lancée par Greenpeace. La demande est justifiée car cette masse de smartphones représenterait « 730 tonnes de haute technologie » selon l'association. Dans cette montagne s'amoncellent des matériaux rares et des métaux polluants. Le problème est donc double : celui de la récupération et celui des rejets dans l'environnement.

Que va en faire l'entreprise sud-coréenne, qui a cessé la fabrication de ce modèle après une série d’explosions et rappelé plus d'un million d'appareils ? Sollicitée, elle a répondu... que la question est à l'étude. « Nous reconnaissons le problème causé par l'arrêt du Galaxy Note 7 et nous passons actuellement en revue les options possibles qui peuvent minimiser l'impact environnemental en complète observation des règlementations locales » a-t-elle expliqué dans un communiqué rapporté par l'agence Reuters, le 3 novembre. En 1995, l'entreprise avait détruit 150.000 téléphones et fax par le feu, et devant 2.000 employés, pour montrer l'exigence de qualité de la marque...

Les composants d'un smartphone sont en effet difficilement recyclables et l'accident industriel de Samsung a le mérite de poser la question qui concerne tous les constructeurs. Un téléphone actuel contient une collection de matières premières qui peuvent être rares et polluantes, comme les métaux : cadmium, cobalt, indium, nickel, plomb, zinc... Il embarque aussi des terres rares, c'est-à-dire 17 éléments chimiques qui présentent une série de propriétés intéressantes, notamment dans le domaine électromagnétique.

La mine de Baotou, en Chine (Mongolie intérieure). C'est le plus grand site du pays pour l'extraction des terres rares. © ebenart, Shutterstock

L'extraction des terres rares est trop polluante

Elles ne sont pas particulièrement rares à l'échelle de la planète, d'ailleurs elles sont même plutôt équitablement réparties sur la planète. Cependant, l'extraction de ces terres rares, dans des roches où elles sont peu concentrées, est extrêmement polluante, à l'image du néodyme ou d'autres, que l'on récupère en répandant de l'acide sulfurique. Dans les pays riches, ce travail nécessite de grandes précautions pour respecter la santé des ouvriers et ne pas polluer l'environnement. En Chine, ces critères sont pour l'instant peu pris en compte, ce qui permet des prix très bas et ce pays est aujourd'hui, de très loin, le premier exportateur mondial.

Bien recycler les millions de smartphones, à l'obsolescence plus ou moins programmée (comme l'iPhone 4 dont Apple a prononcé l'arrêt de mort le 31 octobre dernier), serait donc d'un intérêt certain. Samsung n'est pas inactif dans ce domaine (voir son rapport 2015 sur la gestion des questions environnementales) et affirme par exemple que l'aluminium vient à 100 % du recyclage depuis le Galaxy S6. Mais il reste encore beaucoup à faire et il faudra bien en venir à réaliser nos multiples appareils, électroniques ou non, en prenant en compte, dès la conception, les opérations de recyclage. C'est le principe de l'économie circulaire, défendue par exemple par l'ex-navigatrice britannique Ellen MacArthur. L'idée est connue, et bien théorisée, mais reste encore embryonnaire.

Chimie : top 5 des réactions les plus spectaculaires  La chimie est un monde fantastique. Il suffit parfois de mélanger quelques produits pour générer des précipités, des changements de couleurs et parfois même des explosions… Enfilez votre blouse pour un tour en vidéo dans l’univers des réactions chimiques.