Tesla a construit la plus grande batterie du monde en Australie. Ce système de stockage d’énergie sera couplé au parc éolien de la société française Neoen, à Hornsdale (Australie). © Tesla

Planète

Tesla a construit la plus grande batterie du monde en Australie

ActualitéClassé sous :énergie renouvelable , batterie Tesla , Australie

Tesla a tenu son engagement de construire « le plus grand système de stockage sur batterie lithium-ion au monde », en Australie-Méridionale (Australie), en 100 jours seulement. Elon Musk était prêt à réaliser le projet gratuitement si le délai n'était pas tenu.

« 100 jours après la signature du contrat ou c'est gratuit » : voici ce qu'Elon Musk, le patron de SpaceX et Tesla, avait annoncé en mars dernier sur Twitter à propos du projet de construire la plus grande batterie lithium-ion au monde. Le but était d'aider l'Australie-Méridionale (Australie) avec ses problèmes de réseau électrique. Le compte à rebours avait commencé fin septembre. Le pari a été tenu puisque l'installation du système de stockage d'énergies renouvelables sur batterie lithium-ion a été finalisée en moins de 100 jours.

Selon un communiqué de presse publié par le gouvernement d’Australie-Méridionale, le dispositif sera mis sous tension dans les prochains jours. Les 788 Powerpack de Tesla déployés contiennent chacun 16 batteries lithium-ion pour une capacité totale de 100 mégawatts et 129 mégawattheures.

Les batteries Tesla vont alimenter 30.000 foyers en électricité

L'installation a été reliée aux fermes éoliennes déployées par l'entreprise française Neoen, à Hornsdale, près de Jamestown (Australie). Les essais sur les batteries doivent permettre de valider une mise en service dès le 1er décembre. Tesla a remporté le contrat d'installation devant 91 autres projets concurrents. Le défi spectaculaire lancé par Elon Musk et sa grande popularité médiatique ont sans doute joué en sa faveur.

Au-delà de la performance technique que représente l'installation des batteries Tesla en un temps record, le projet vient surtout répondre à un problème de sécurité énergétique récurrent qui touche l'Australie-Méridionale. En septembre dernier, une tempête a privé d'électricité une zone équivalente à quatre fois le Royaume-Uni dans cette quatrième subdivision la plus grande de l'île. L'installation de Jamestown sera en mesure d'alimenter 30.000 foyers en électricité durant les heures de pointe. 

Pour en savoir plus

Tesla va construire la plus grande batterie lithium-ion du monde en Australie

Article initial de Marc Zaffagni, paru le 7/07/2017

Tesla a été retenu par les autorités australiennes pour installer un système de stockage d'énergies renouvelables sur batteries lithium-ion d'une capacité de 100 mégawatts. Il sera connecté aux fermes éoliennes de la société française Neoen pour alimenter quelque 30.000 foyers de l'Australie-Méridionale.

Il y a quelques mois de cela, Tesla a bouclé une fusion avec Solar City, une entreprise californienne spécialisée dans la fabrication et l'installation de panneaux et tuiles photovoltaïques dont Elon Musk était le président. Au passage, Tesla Motors est devenu Tesla, pour mieux souligner sa mue d'un constructeur de voitures électriques en une entreprise spécialisée dans les énergies renouvelables.

Illustration de ce changement, Tesla vient d'annoncer qu'il avait été sélectionné par le gouvernement de l'Australie-Méridionale pour y installer ce qui est présenté comme « le plus grand système de stockage sur batterie lithium-ion au monde ». La firme d'Elon Musk s'est engagée à déployer d'ici décembre ses unités de stockage Powerpack pour offrir une capacité de 100 mégawatts et 129 mégawattheures. Cette installation sera couplée aux fermes éoliennes installées par l'entreprise française Neonen, à Hornsdale près de Jamestown.

Il faut savoir qu'outre la fourniture de toits solaires, Tesla s'appuie également sur son expertise avec les batteries lithium-ion de ses voitures pour proposer une solution destinée au stockage d'énergie. L'idée est de fournir aux particuliers, aux entreprises ou aux collectivités un système leur permettant de recueillir et conserver l'énergie renouvelable afin de pouvoir la restituer en continu. Il s'agit des Powerpack (entreprises et collectivités) et des Powerwall (particuliers).

Le système de stockage Powerpack de Tesla se compose de 16 batteries lithium-ion et de l’ensemble des capteurs et onduleurs à même d’assurer leur bon fonctionnement. © Tesla

Tesla va installer 788 Powerpack en Australie-Méridionale

En Australie-Méridionale, Tesla va déployer quelques 788 Powerpack contenant chacun 16 batteries lithium-ion. Pour donner un ordre de grandeur, cela représente l'équivalent du nombre de batteries dans 1.300 Tesla Model S ou Model X P100D. Avec une telle capacité, l'installation de Jamestown sera en mesure d'alimenter 30.000 foyers en électricité durant les heures de pointe.

Ce projet est crucial pour l'Australie-Méridionale (1,7 million d'habitants), le quatrième État le plus grand de l'île, qui est confrontée à de sérieux problèmes sur son réseau électrique. En septembre dernier, une tempête a privé d'électricité une zone équivalente à quatre fois le Royaume-Uni.

En mars 2016, Lyndon Rive, patron de la division batteries chez Tesla, affirmait que l'entreprise pouvait apporter une solution en installant un système de stockage de 100 à 300 MWh en 100 jours. Elon Musk s'est même engagé à réaliser le projet gratuitement si le délai n'était pas tenu. Rendez-vous en décembre donc !

  • L'entreprise Tesla avait été sélectionnée par le gouvernement d’Australie-Méridionale pour installer son système de stockage d’énergie Powerpack d’une capacité de 100 MW.
  • Elon Musk avait promis de boucler le chantier en 100 jours à compter de la fin septembre, faute de quoi il offrirait l'installation. Il a tenu son pari.
  • Les batteries Tesla, qui seront couplées à la ferme éolienne d’Hornsdale déployée par le Français Neoen, pourra alimenter 30.000 foyers aux heures de pointe.
Cela vous intéressera aussi

Comment l'Autopilot d'une Tesla voit le monde  Le constructeur automobile Tesla vient de publier une vidéo en timelapse qui dévoile le fonctionnement de son système de conduite autonome actuellement en cours de développement et dont la mise en service est prévue pour 2018.