Un squelette de T-Rex visible au Field Museum of Natural History, à Chicago, États-Unis. © Terence Faircloth, Flickr, CC by-nc-nd 2.0

Planète

Le terrible tyrannosaure avait un museau très sensible

ActualitéClassé sous :dinosaure , Tyrannosaure , T-Rex

Un cousin proche du T-Rex, un dasplétosaure, avait probablement une peau très sensible sur son museau à l'instar des crocodiles, comme le suggère un fossile de son crâne remarquablement bien conservé. On peut penser qu'il en était de même pour le Tyrannosaurus Rex.

Du nouveau sur l'emblématique Tyrannosaurus Rex ou plus précisément et plus probablement sur la famille des Tyrannosauridés qui comprend plusieurs genres de dinosaures théropodes apparentés au T-Rex. Un groupe de paléontologues états-uniens vient de publier dans Scientific Reports un article qui concerne une découverte faite avec le dasplétosaure (étymologiquement le « lézard effrayant »), qui constitue un des genres de dinosaures théropodes tyrannosauridés, et vivait dans la partie ouest de l'Amérique du Nord, il y a entre 77 et 74 millions d'années, à la fin du Crétacé.

Les chercheurs se sont concentrés sur une nouvelle espèce découverte en 1989 dans le Montana (États-Unis), et baptisé Daspletosaurus horneri en honneur du célèbre paléontologue John R. Horner (surnommé Jack Horner) qui a travaillé avec Steven Spielberg sur le film Jurassic Park.

Le fossile de Daspletosaurus horneri qui sert de référence pour définir cette espèce se trouve au musée des Rocheuses, Bozeman, Montana, États-Unis. © James St. John, cc by sa 20

Des organes sensoriels comme chez les crocodiles

Dressé, Daspletosaurus horneri devait mesurer un peu plus deux mètres de haut et, de la tête à la queue, neuf mètres de long. Le spécimen fossilisé retrouvé devait vivre il y a entre 75,2 et 74,4 millions d'années. Jusque-là, rien de spectaculaire pour cet animal qui ressemblait au T-Rex. Mais, récemment, un crâne de Daspletosaurus horneri a été retrouvé en si bon état qu'une étude fine de la texture des os a fourni des informations sur les tissus recouvrant le crâne. Le système tégumentaire de Daspletosaurus horneri (du latin tegere, couvrir ; la peau, les cheveux, les écailles et les plumes sont des exemples), comme le désignent les zoologistes, fait penser à celui des crocodiles.

Le crâne de l'animal, et donc probablement aussi de beaucoup de Tyrannosauridés — ce qui reste quand même à prouver —, devait être recouvert d'écailles fonctionnant comme des organes sensoriels tégumentaires très sensibles. Il transmettait donc à l'animal des informations sur son environnement ce qui en faisait sans doute un prédateur plus efficace, comme chasseur ou comme charognard.

En bonus, cette découverte nous aide à imaginer avec plus de précision quel pouvait être l'aspect d'un T-Rex.

  • Daspletosaurus horneri est une nouvelle espèce de théropode tyrannosauridé dont on retrouve des fossiles depuis la fin des années 1980.
  • Un crâne bien conservé de cette espèce a permis de déduire qu’il était probablement recouvert d’organes sensoriels tégumentaires très sensibles comme c’est le cas chez les crocodiliens.
  • Ce tyrannosauridé, et peut-être aussi ses cousins proches les T-Rex, se servaient probablement de cette peau très sensible pour chasser leurs proies.