Planète

Dinosaure : un nouvel ankylosaure identifié en Australie

ActualitéClassé sous :dinosaure , Australie , ankylosaure

Un nouveau dinosaure australien appelé Kunbarrasaurus ieversi vient d'être identifié. De la taille d'un mouton, cet herbivore est apparenté au célèbre ankylosaure (Ankylosaurus) - le dinosaure en armure de 10 mètres de long avec une queue en forme de massue. Ses restes fossilisés sont les plus complets trouvés pour un dinosaure en Australie.

Reconstitution d'artiste du nouveau dinosaure australien Kunbarrasaurus ieversi. © Australian Geographic (image utilisable seulement pour un texte en relation avec cette découverte)

Les dinosaures forment l'un des clades ayant connu le plus de succès dans l'histoire des vertébrés. Très diversifiés, ces animaux sont apparus à la fin du Trias (alors que le supercontinent de la Pangée commençait à se disloquer) ; aujourd'hui il existe des fossiles et squelettes de dinosaures sur presque tous les continents. C'est le cas en Australie, où le potentiel est encore largement sous-exploré. L'identification d'un nouveau dinosaure vient toutefois d'y être annoncée ; ses restes fossilisés ont été découverts en 1989 dans le Queensland.

Il a été baptisé Kunbarrasaurus ieversi, du nom de Ian Ivers, son découvreur, et du terme kunbarra, qui signifie « bouclier » en langue locale. Les paléontologues pensaient au moment de sa découverte départ qu'il s'agissait d'un genre de dinosaure australien ayant vécu durant le Crétacé inférieur : Minmi paravertebra. Haut de 1,70 mètre et long de 3 mètres, il est rattaché à l'infra-ordre des Ankylosauria, ou ankylosauriens, des dinosaures ornithischiens herbivores caractérisés par un corps massif aplati, reposant sur de courtes et puissantes pattes, et dotés d'une armure osseuse recouvrant la majeure partie de leur corps à l'exception du ventre. Certains avaient même des paupières cuirassées. L'Ankylosaurus mesurait 10 mètres de long, 2,5 mètres de haut et pesait 4 tonnes.

Voila à quoi ressemblent les restes fossilisés de Kunbarrasaurus ieversi. © Anthony O’Toole et Lucy Leahey

Le dinosaure le plus complet découvert en Australie

Ces restes, les plus complets pour un dinosaure découvert en Australie, comptent aussi parmi les mieux préservés des ankylosauriens. Cela explique probablement pourquoi les chercheurs les ont étudiés de plus près. Le bilan de ces études est publié dans le journal PeerJ. Ainsi, en 2007, il a été décidé d'examiner les os de ce squelette de dinosaure par tomodensitométrie, en particulier son crâne.

Le dinosaure avait une oreille de tortue avec des os du labyrinthe de l'oreille interne d'une taille inhabituellement grande. Les rayons X ont aussi révélé la présence de cavités nasales très différentes des autres ankylosauriens connus en Amérique du Nord et en Asie. Il fallut donc se rendre à l'évidence : il s'agissait bien d'une nouvelle espèce, distincte de Minmi paravertebra. Mais laquelle ? Ce dinosaure vient d'être identifié comme étant (lui aussi) un ankylosaurien primitif, proche de l'ancêtre commun d'où ont divergé les stégosaures et les ankylosaures.

Le cratère de Chicxulub, témoin de l’extinction des dinosaures  Il y a environ 65 millions d’années, près de la péninsule du Yucatán, au Mexique, une météorite de plus de 10 km de diamètre s’écrasa sur Terre formant le cratère de Chicxulub. Le choc, équivalent à environ un million de bombes atomiques, serait en partie responsable de l’extinction des dinosaures. Discovery Science revient sur cet événement en vidéo.