Planète

En vidéo : une nouvelle éolienne volante !

ActualitéClassé sous :développement durable , vent , vent d'altitude

La course aux éoliennes volantes est lancée. Altaeros Energies a testé avec succès son Airborne Wind Turbine aux États-Unis : un ballon dirigeable abritant une turbine. Les technologies employées pourraient faire chuter le coût de l'énergie éolienne de 65 %.

Les concepteurs de l'Airborne Wind Turbine sont issus du Massachusetts Institute of Technology (MIT) et de l’université de Harvard, deux institutions prestigieuses. © Altaeros Energies

Les vents sont plus puissants et réguliers en altitude qu'au niveau du sol. Leur exploitation permettrait donc d'augmenter la production d'énergie à partir de cette ressource. Mais comment placer une éolienne à 300 mètres de hauteur ? Il semble en effet difficile de construire un mât d'une telle dimension, pour des raisons économiques, logistiques et probablement mécaniques. Plusieurs entreprises ont trouvé la solution : il suffit de construire des éoliennes volantes !

Altaeros Energies vient d'entrer dans la course. Les ingénieurs de cette jeune entreprise ont développé un aérostat en forme de tore (i.e. de pneu) pouvant automatiquement se mettre en vol, produire du courant et atterrir en douceur à partir d'une plateforme mobile. Il abrite en son centre une éolienne se chargeant de convertir l'énergie cinétique du vent en électricité. Cet Airborne Wind Turbine (AWT) a effectué son premier vol au Loring Commerce Center de Limestone aux États-Unis.


Présentation de l'Airborne Wind Turbine d'Altaeros Energiesun prototype de 11 mètres d'envergure. © Altaeros Energies, Youtube

Une énergie éolienne 65 % moins chère

Le prototype mesure 11 mètres d'envergure. Le ballon est gonflé à l'hélium, un gaz bien plus léger que l'air et ininflammable, contrairement à l'hydrogène. Les longes le maintenant à sa station d'accueil lui permettent de transférer au sol l'électricité produite par l'éolienne Southwest Skystream. Durant le test réalisé le 27 mars 2012, l'AWT est monté à 107 mètres d'altitude, mais ses concepteurs prévoient de l'installer à 300 mètres, affirmant qu'il produira alors deux fois plus de courant qu'une éolienne classique.

Les avantages de ce dispositif sont nombreux. Le temps d'installation n'est que de quelques jours, contre plusieurs semaines pour une construction sur mât. De plus, il n'a aucun impact environnemental, ne fait pas de bruit et demande peu d'entretien. Il peut également être transporté facilement grâce à sa remorque ou à l'intérieur d'un conteneur. Il est destiné en priorité à des villages et industries éloignés des grands réseaux électriques et qui s'alimentent donc au moyen de générateurs diesels.

Selon Altaeros Energies, sa technologie permettrait de réduire de 65 % le coût de l'énergie éolienne. À terme, cette entreprise souhaite également proposer des solutions offshores dont la mise en place sera beaucoup moins contraignante et coûteuse par rapport à ce qui se fait à ce jour. En attendant, elle cherche un partenaire pour l'aider à produire des AWT commerciaux.