Le SI2 a peu volé depuis juin 2014. Il a tout de même réalisé quelques vols d'essai, comme ici, à proximité d'Abou Dhabi, le 26 février 2015. © Solar Impulse

Planète

Solar Impulse : le tour du monde en avion solaire va commencer !

ActualitéClassé sous :développement durable , Solar Impulse 2 , tour de monde de Solar Impulse

Après un nouveau report, le départ de l'avion solaire SI2 pour son tour du monde pourrait avoir lieu lundi 10 mars, d'Abou Dhabi, aux Émirats arabes unis. Le frêle aéronef, très lent, ne peut naviguer qu'avec des vents faibles et un ciel suffisamment dégagé. L'étape de 400 km aboutira à Mascate, dans le sultanat d'Oman.

Après plusieurs vols d'essai réussis du SI2, alias HB-SIB, l'équipe de Solar Impulse se dit prête pour le tour du monde en douze étapes. Le départ se déroulera à Abou Dhabi, aux Émirats arabes unis, où l'avion était arrivé... par avion. Le premier vol du SI2 a eu lieu le 2 juin 2014. L'avion a peu volé depuis. Il reprend des technologies similaires à celles du SI1 (immatriculé HB-SIA) qui, lui, avait effectué de grandes navigations à travers l'Europe, jusqu'au Maroc et aux États-Unis.

L'avion du tour du monde est plus grand que le précédent (72 mètres d'envergure, contre 63,40 mètres pour l'ancien) et plus lourd (2,3 tonnes, contre 1,6). Il comporte davantage de cellules photovoltaïques (17.248, contre 11.628) qui alimentent quatre moteurs un peu plus puissants (17,5 ch chacun, au lieu de 10). La vitesse de croisière n'est pas plus élevée et l'équipe table sur une fourchette de 50 à 100 km/h (par rapport à l'air). Avec une inclinaison des ailes maximale de 5° et une maniabilité très faible, le pilotage de l'engin est délicat et il est assisté par des automatismes. Pour trouver de l'air calme, l'avion devra souvent monter jusqu'à 8.000 mètres.

Seul à bord, le pilote devra assurer de longs vols, la plus grande étape étant Nanjing-Hawaï (8.500 km). Les plus longs dureront près de cinq jours. Bertrand Piccard et André Borschberg, qui se relaieront durant les cinq mois de ce voyage, se sont entraînés dans un simulateur de vol et utiliseront notamment l'hypnose, une spécialité du premier, psychiatre de métier.

La première étape, longue de 400 km, conduira l'avion et son pilote à Mascate, dans le sultanat d'Oman, au bord du golfe du même nom qui s'ouvre à cet endroit sur la mer d'Arabie. La suivante sera surtout un survol maritime, jusqu'à Ahmedabad, dans l'État du Gujarat, à l'ouest de l'Inde. C'est André Borschberg qui pilotera ce premier vol, ainsi que le dernier pour le retour à Abou Dhabi (voir cette vidéo de Solar Impulse). Pilote et ingénieur aéronautique, André Borschberg a participé intimement à la conception des deux appareils, le HB-SIA et le HB-SIB.

L'itinéraire prévu du SI2, l'avion solaire de Solar Impulse, durant son tour du monde qui commencera au départ d'Abou Dhabi. Le trajet comporte 12 étapes (contrairement à ce qu'indique ce schéma, suite à une erreur de numérotation). © Idé

Les étapes prévues pour le tour du monde

  • Abou Dhabi, Émirats arabes unis ;
  • Mascate, Sultanat d'Oman ;
  • Ahmedabad, Inde ;
  • Varanasi (Bénarès), Inde ;
  • Mandalay, Myanmar Chongqing, Chine ;
  • Chongqing, Chine ;
  • Nanjing, Chine ;
  • Hawaï, États-Unis ;
  • Phoenix, États-Unis ;
  • Une ville du Midwest (États-Unis), à choisir en fonction des conditions météorologiques ;
  • New York, États-Unis ;
  • Une ville en Europe du sud ou en Afrique du nord ;
  • Abou Dhabi, Émirats arabes unis.