Planète

Le Salon de l’agriculture se décline en chiffres et en animations

ActualitéClassé sous :développement durable , agriculture , Salon de l'agriculture

En marge du Salon de l'agriculture qui se tient actuellement à Paris, Futura-Sciences a souhaité revenir sur la situation de l'agriculture en France. Cette filière employait ainsi en 2010 un peu moins de 970.000 personnes au sein de ses 490.000 exploitations. Mais que cachent concrètement ces chiffres ? 

Environ 20 millions de bovins étaient présents au sein d'exploitations agricoles françaises en 2010. © Camsouille, Flickr, cc by nd 2.0

Le Salon de l’agriculture 2013 fermera ses portes ce dimanche 3 mars. Tradition oblige, une vache a une nouvelle fois été choisie comme emblème, mais Aronde, l'heureuse élue, n'est cependant pas la seule star de cette année. Elle partage l'affiche avec six autres animaux, à savoir un âne, une chienne, une chèvre, une jument, un bélier et une cochette (une jeune truie n'ayant pas encore eu de portée). Ils représentent ensemble toutes les espèces animales en lice durant le Concours général agricole des animaux. Ce changement a été réalisé pour fêter un anniversaire symbolique, puisque le Salon a 50 ans. 

Au-delà de cet aspect ludique, Futura-Sciences a souhaité revenir sur l'importance de l'agriculture en France en présentant quelques chiffres clés obtenus durant un grand recensement réalisé en 2010. Ils sont amenés par le biais de deux animations, mais des précisions supplémentaires ont cependant été apportées.

Les chiffres clés de l'agriculture française sont présentés en quelques images. On y découvre notamment l'évolution du nombre d'exploitations agricoles en activité depuis 1963, leur production en 2012 (en milliards d'euros) et la position de la France par rapport aux autres pays européens. © Idé

Les exploitations agricoles ne cessent de grandir

Près de 490.000 exploitations agricoles (dont 24.800 outre-mer) ont été recensées au début de la décennie. Elles seraient dirigées, ou codirigées, dans 27 % des cas par des femmes (24 % dans les moyennes et grandes exploitations) et pour 6.900 d'entre elles alimentées par des énergies renouvelables. Environ 970.000 personnes y travailleraient de manière régulière. 

La taille moyenne des exploitations agricoles a augmenté de 31 % depuis 2000 pour atteindre une valeur de 55 ha (soit 13 ha de plus). Environ un quart des agriculteurs, cultivateurs et autres viticulteurs disposent respectivement de moins de 6 ha, ou au contraire de plus de 82 ha. Notons que 10 % des exploitations ont une superficie supérieure à 143 ha. Plusieurs tendances se cachent néanmoins derrière ces quelques chiffres. 

Cette animation présente la part des surfaces agricoles françaises octroyées à chaque culture en 2010, ainsi que le nombre d’animaux élevés en 2011. La seconde page quantifie la part des subventions dans le chiffre d’affaires des exploitations agricoles. © Idé

Les petites exploitations agricoles disparaissent

Ainsi, l'agrandissement des exploitations agricoles masque une baisse du nombre de structures en activité de 3 % par an depuis une décennie. Les structures de petite ou de moyenne taille sont les principales victimes. Ainsi, les exploitations modestes bien souvent gérées par une seule personne ne représentent plus que 36 % des fermes françaises, contre 42 % en 2000. Les principaux secteurs touchés sont l'élevage et la polyculture-élevage. La situation serait telle que les petits producteurs laitiers tendent à disparaître au profit des plus grandes structures. 

Les exploitations agricoles françaises sont majoritairement spécialisées dans l'élevage bovin (30 %), les grandes cultures (23 %) et la viticulture (15 %). Précisons enfin qu'environ 90.500 structures, soit près d'une sur cinq, commercialisent leurs produits en filière courte ou en vente directe. Le prochain grand recensement sera organisé en 2020 par l'Agreste. Nous verrons alors si les tendances se poursuivent.