Planète

La navette robotisée Navia roule à Lyon

ActualitéClassé sous :développement durable , véhicule automatique , Navia

-

Le véhicule automatisé Navia fait une démonstration à Lyon, en pleine ville, dans une rue piétonne. Ces engins légers et robotisés préfigurent sans doute les transports urbains du futur.

Navia, totalement automatique, peut se déplacer en espace ouvert. On la voit ici à Lyon. © Philippe Merle, AFP Photo

Roulant entre 10 et 20 km/h et avec huit personnes à bord, elle slalome entre les passants dans la plus grande artère piétonne de Lyon jusqu'à dimanche : ainsi va Navia, une navette électrique et autopilotée.

« C'est ça l'avenir ! », a lancé le maire Gérard Collomb, avant d'embarquer à bord de la navette blanche mise en service gratuitement mercredi rue de la République (2e arrondissement), sous le regard étonné des Lyonnais.

« Cette circulation dans une rue piétonne est une première mondiale », a relevé Christophe Cairoli, directeur des opérations chez Induct, PME des Yvelines qui a mis au point l'engin. Celui-ci se distingue des autres navettes robotisées par le fait qu'il ne dépend pas de relais pour circuler.

Navia n'est pas vraiment une voiture. C'est un moyen de transport en commun pour de petites distances, entièrement robotisé et capable de se déplacer en ville, sans imposer d'infrastructure au sol. Les batteries au lithium-ion fournissent une autonomie de 150 km selon son fabricant. © Induct

Un transport très urbain

Navia avance sans encombre grâce à trois niveaux de capteurs (télémètres laser et caméras), qui vérifient cent fois par seconde qu'il n'y a pas d'obstacle sur son chemin. Elle dispose de 15 à 18 heures d'autonomie et son coût unitaire s'élève à 170.000 euros.

Le concept est totalement différent de la voiture automatique, comme celle de Google. Outre les centres-villes piétonniers, la navette a vocation à se déployer sur des sites industriels, des aéroports, des parcs à thème. À partir de juin, elle circulera au sein du Pôle santé sud au Mans, qui regroupe trois cliniques. Des campus universitaires en Asie et aux États-Unis s'y intéressent aussi, d'après Induct.

La démonstration lyonnaise se tient dans le cadre de l'exposition Lyon City Design (du 14 au 17 mars) et quelques jours avant le salon Innorobo, rassemblement international de robotique, du 19 au 21 mars.