Planète

Fuite de gaz de la plateforme Elgin : les solutions de Total

ActualitéClassé sous :développement durable , Elgin , total

-

L'importante fuite de gaz a été détectée le 25 mars au niveau de la plateforme Elgin, à 240 km à l'est d'Aberdeen en Écosse, n'a toujours pas été colmatée. L'extinction d'une torchère samedi permet cependant à Total d'entreprendre deux opérations pour reprendre le contrôle du puits : une injection de boues lourdes et le forage de deux puits de secours.

Plus de 230 personnes vivent et travaillent sur la plateforme Elgin. La torchère qui a suscité de nombreuses interrogations est bien visible. © Total E&P UK

Dimanche 25 mars, une fuite de gaz a été repérée au niveau d'un puits inexploité du champ gazier d'Elgin, à environ 240 km à l'est de la ville d'Aberdeen, en Écosse. Les membres du personnel de la plateforme gazière ont été évacués le lundi en raison des forts risques d'explosion. Une torchère, en effet, brûlait à proximité. Celle-ci s'est éteinte d'elle-même le samedi 31 mars. Total, l'exploitant du site, prépare depuis des opérations visant à reprendre le contrôle du « puits de l'enfer » (il règne une pression de 1.100 bars au niveau du champ de gaz, à près de 5.000 mètres de profondeur). Deux actions vont être lancées en parallèle.

Les deux solutions envisagées par Total pour colmater la fuite de gaz compromettant la sécurité de la plateforme Elgin. Elles devraient être menées en parallèle. © Idé

Des équipes vont essayer d'injecter des boues lourdes, composées d'un mélange de minéraux, directement dans le puits. Cette opération nécessite une barge flottante, probablement équipée d'une pompe, et la présence de personnel sur la plateforme. Plusieurs navires assisteront l'opération. L'un d'eux permet notamment de réaliser des forages et est doté d'un système de positionnement dynamique. Rappelons que la fuite se situe tout de même à 4.200 mètres de profondeur.

Dans les jours à venir, deux navires de forage supplémentaires, ou « rig », devraient également se rendre sur place : le Sedco 714 et le Rowan Gorilla V. Ils se trouvaient à respectivement 400 et 6 km du site ce lundi 2 avril 2012. Ils vont tous deux creuser des puits de secours afin de détourner la fuite de la plateforme Elgin et y diminuer la pression. Ils pourraient également être utilisés pour injecter des boues. Cette option a l'avantage d'éloigner le personnel du site principal où une explosion peut toujours survenir. Elle sera néanmoins longue à mettre en œuvre puisque les forages devraient durer au moins 6 mois.