Une vue de ce que sera la partie visible de la centrale de La Coche une fois les installations terminées. © Emmanuel Ritz Architecte

Planète

La Coche : la plus puissante centrale hydroélectrique Pelton de France

ActualitéClassé sous :développement durable , centrale hydroélectrique , centrale de La Coche

-

La plus grosse turbine « Pelton » de France est en cours d'installation en Savoie, à La Coche, pour augmenter la puissance électrique d'une centrale originale, où, parfois, l'eau remonte vers le sommet de la montagne. Visitez en vidéo ce chantier pas comme les autres.

Dans la vallée de l'Isère, à l'entrée de la Tarentaise, un chantier imposant mais finalement discret est en cours pour ajouter à cette « STEP » (Station de transfert d'énergie par pompage) un nouveau groupe de production. De type « Pelton » (du nom de l'inventeur américain de cette roue à augets, au dix-neuvième siècle), il est le plus puissant du genre en France, avec 240 MW.

À l'issue de cet ajout, accompagné d'une remise à neuf, la centrale de La Coche, intégrée à la montagne, aura gagné 20 % en puissance, avec une production qui grimpera de 100 GWh par an environ. Ce surplus représente à peu près la consommation d'une ville française de 40.000 habitants. Surtout, il permettra à la centrale de répondre à des pics brutaux de demande en électricité.

En accéléré, le chantier de la future centrale de La Coche-Pelton, en Savoie. Un aménagement très original. © EDF, YouTube

Stocker l'électricité sous forme d'énergie potentielle

Dans une STEP, l'eau s'écoule d'un bassin supérieur (ici la cuvette de La Coche, alimentée par 28 km de galeries depuis des affluents de l'Isère) vers un bassin inférieur (en l'occurrence le barrage d'Aigueblanche). La centrale (souterraine à La Coche) produit alors l'électricité vers le réseau. En période creuse, où la production excède la demande, le fonctionnement est inversé. L'eau du bassin aval est remontée vers le bassin amont, grâce aux turbines fonctionnant à l'envers et alimentées par l'électricité en excès.

Ce principe de récupération optimise donc l'utilisation de l'énergie potentielle du bassin supérieur, permettant de lisser la production. De plus, celle de La Coche varie largement car elle est particulièrement élevée au moment de la fonte des neiges. Une STEP est donc ici tout indiquée pour alimenter les populations avec un maximum d'énergies renouvelables.